Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La sténographie musicale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2011 10:46 am    Sujet du message: La sténographie musicale Répondre en citant

Divers systèmes de "sténographie musicale" ont été proposés.

Quelques exemples, déversés sans recherche systématique
(en faisant abstraction de la notation par neumes, ou de notations byzantines) :

Pierre J. Lasalette, ancien général de brigade, inspecteur d'artillerie, etc. (1805)
consultable en ligne sur Google Books

J. Austin, 1810.
Voir l'article de W. A. Barrett, "Musical Shorthand" ,dans le Musical Times du 1er juin 1872,
consultable et téléchargeable gratuitement (pour une fois chez jstor !) sur :
http://www.jstor.org/stable/3355577

John Marsh, 1822 ?

Robert Milne, 1827.

Angel Ramon Marti, fils du célèbre sténographe espagnol du XIXe siècle.

Hippolyte Prévost lui-même, Sténographie musicale, 1833
traduction allemande 1833
traduction italienne 1833
Cette œuvre n'est pas signalée dans sa brève biographie sur Wikipédia en français.
La méthode, destiné notamment aux compositeurs, est censée permettre la notation de la musique
six à huit fois plus vite que la notation classique. Prévost fut critique musical.
Chercher <hippo> sur
http://christian-herve.fr/senat.html
et vous y trouverez même une citation de Victor Hugo sur Hippolyte Prévost.

Sur la notation de Prévost, voir ce qu'il en est dit dans la Revue de Rouen et de Normandie, volume 1,
pages 306 et suivantes (consultable en ligne), à l'occasion de la venue de Prévost à Rouen
pour y donner des cours de sténographie :
"Les gens du monde, commeM. Hippolyte Prévost l'a fait observer dans son prospectus,
pourraient aussi, dans les salons, au spectacle, faire servir la sténographie à leurs plaisirs,
soit en recueillant un couplet ou une romance, soit en notant à la dérobée une conversation
piquante qu'un peu d'indiscrétion d'un côté, ou trop d'abandon, de négligence de l'autre, permettrait d'entendre".

V. D. de Stains, Phonography or the Writing of Sounds in two parts, viz. Logography,
or universal writing of speech;
and musicography, orsymbolical writing of music;
with a short hand for both
2ème édition, Londres, 1842
http://www.archive.org/stream/phonographyorwri00dest#page/n191/mode/2up/search/musicography
Planche ici :
http://www.archive.org/stream/phonographyorwri00dest#page/n249/mode/2up

Léon Labatut (1889).
Pour cette dernière, reproduction de la publication manuscrite :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54884765
"Le système sténographique musical Labatut n'exige aucune connaissance de la sténographie.
Il sert pour les airs les plus difficiles et les plus compliqués et pour tous les instruments".

Francis Taylor, 1891.

W. D. Dunton, 1896 ?

E. Russo, La tonografia, o stenografia musicale per tutti, Trieste 1922

Franck Sandaran, 1932.

Emile Gouverneur, 1950.

Thanjavur R. Subramanian, 1969 :
http://www.hindu.com/thehindu/mp/2003/07/21/stories/2003072101390300.htm

J'ai déjà signalé ailleurs les recherches de Henry Sweet.

Enseignement actuel de la sténographie musicale à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, chez
http://www.adiscos.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Jeu 15 Juin 2017 1:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,
Il y a environ vingt-cinq ans, j’ai découvert, dans le vieux fonds d’une bibliothèque publique, une petite plaquette qui ne payait pas de mine, en fac-simile de manuscrit, et dont les pages n’étaient même pas découpées. Après l’avoir fait ouvrir, j’ai découvert une petite merveille : une vraie sténographie musicale, par deux sténographes professionnels Duployens, MM. Dupont et Artu, permettant d’écrire la musique en sténo, véritablement toutes les notes, rapidement, et sans nécessiter de papier ligné. Datée de 1888, cette méthode ne semble pas avoir connu d’autres réimpressions. Contrairement aux pseudos méthodes de sténo musicale publiées jusqu’alors mais assez peu efficaces, celle-ci me paraissait tout à fait fonctionnelle. Je l’avais, à l’époque, entièrement recopiée à la main, pensant qu’elle pourrait servir un jour, puis je me suis décidé à la mettre en forme sur traitement de texte, en refaisant les sténogrammes à l’ordinateur. Ma tâche est enfin terminée, et je propose cette méthode à tous ceux que cela peut intéresser : compositeurs, chefs d’orchestre, musiciens de tous ordres.
Attention cependant, cette méthode ne peut servir efficacement que les personnes possédant l’oreille absolue, ou, à défaut, une oreille relative extrêmement exercée. Elle n’aurait aucune utilité pour d’autres.
Bien que je propose de la diffuser gratuitement, je prierais les personnes intéressées de me contacter en privé, par le biais du forum, afin de m’assurer de leur sérieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 12:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ouah, super intéressant, Fred, bravo et merci pour les musiciens sténographes !
J'aimerais bien voir à quoi ça ressemble. Je ne sais pas si tu as mon adresse mail, je vais te la fournir en message privé.
Bises et à bientôt,
Fanchon
_________________

http://www.musique-ancienne.fr/stenographie
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Fanchon,
Je voudrais ajouter tout de même une petite mise en garde pour atténuer les enthousiasmes : bien que cette méthode me paraisse beaucoup plus simple et efficace que toutes celles qu'il m'a été donné de consulter, elle demande tout de même, comme toute méthode de sténographie, beaucoup de travail pour la posséder à fond.
En plus, au préalable, elle exige une parfaite maîtrise du solfège et de la théorie de la musique. Il faut pouvoir, sans hésitation, uniquement à l'oreille, dire la tonalité, la cadence, la mesure, en même temps qu'entendre et nommer exactement les notes.
Cette méthode ne peut donc convenir qu'à des professionnels, musiciens chevronnés, ou à des amateurs ayant longuement étudié la musique. Pour saisir une mélodie à l'oreille, il vaut mieux avoir, comme je l'ai dit, l'oreille absolue ou une très grande pratique du solfège.
Donc, simples curieux s'abstenir.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, bien sûr, Fred, je suis d'accord avec tes mises en gardes.
Mais, tout comme j'utilise ma sténo pour faire mes listes de courses ou prendre des notes au téléphone, bien loin d'avoir les performances d'un sténographe parlementaire, je pense que ça pourrait m'être utile pour noter des petites modifications décidées en répétition (à mettre au propre sur la partition à la maison par la suite).
Il ne s'agit pas ici de repiquer à l'oreille tout un morceau, ni d'écrire tous les détails d'interprétation, mais juste de prendre les informations importantes (principalement la hauteur et la durée des notes) sans avoir à commencer par tracer à main levée (et souvent en catastrophe !) 5 lignes dont le parallélisme laisse à désirer...
Et puis, c'est tellement beau et tellement ludique que ça vaut la peine de se pencher un peu sur la question.

Vraiment, la sténo Duployé a développé des ramifications incroyables ! J'en avais déjà été émerveillée en voyant toutes les belles oeuvres d'art composées de sténogrammes Duployé (cartes publicitaires, etc.).
Nos autres systèmes ne semblent pas avoir été aussi inventifs, probablement bridés par la nécessité de tenir compte de la position des signes par rapport à la ligne d'écriture et les contraintes apparemment plus fortes pour la relecture.

Mille mercis pour ce trésor ! Et bravo pour ton travail de mise au propre superbe !

Je t'embrasse doublement !!!
A bientôt,
Fanchon
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 8:03 am    Sujet du message: dictée sténomusicale Répondre en citant

Premier exercice Very Happy



Fred, tu me diras si j'ai fait des erreurs, hein ? (tu reconnaîtras facilement l'air). Merci !

Bon week-end !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! Ah ! Bravo ! Je vois que tu t'amuses bien ! Comme quoi, c'est réellement plus facile que la méthode Labatut, publiée un an après, et dont Mttiro donne le lien plus haut !
Je ne sais pas pourquoi la méthode Dupont et Artu est restée inconnue du grand public, car les Duployens avaient les moyens d'en faire la publicité à l'époque, par le biais de leurs publications et bulletins divers.
Si tu as pu transcrire sans faute "Frère Jacques" quelques heures seulement après avoir lu la méthode, c'est qu'elle est vraiment utilisable, comme je le pensais.
Je ne doute pas qu'une musicienne de talent comme toi ne trouve de multiples occasions de l'employer, ne serait-ce, en effet, que pour annoter des partitions.
J'ai toujours beaucoup de mal à ne voir dans la sténographie qu'un jeu, indépendamment de la vitesse : c'est un peu comme si on dénaturait la sténo, de mon point de vue, en l'utilisant d'une autre façon que celle que les auteurs ont imaginée. Mais tu as raison ; on peut apprécier aussi la remarquable facilité d'écriture, même si on ne recherche pas la rapidité.
Alors bon amusement, et merci de nous faire partager tes progrès !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 10:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

fred a écrit:
J'ai toujours beaucoup de mal à ne voir dans la sténographie qu'un jeu, indépendamment de la vitesse : c'est un peu comme si on dénaturait la sténo, de mon point de vue, en l'utilisant d'une autre façon que celle que les auteurs ont imaginée.

D'accord : les auteurs privilégient la vitesse (but primordial de toute sténo), mais il y a aussi d'autres avantages, comme, par exemple, dans le cas de la musique, l'utilisation d'une simple feuille blanche sans portées (comme cité parmi les atouts dans le texte d'introduction).
Il me semble qu'Aimé Paris (entre autres) avait aussi utilisé sa méthode pour les analphabètes, donc dans un tout autre but que la vitesse, pour simplifier la représentation et la compréhension des sons. J'ai essayé moi-même avec des résultats sensibles sur des élèves en difficulté pour la lecture à l'école primaire.
La sténo présente d'autres avantages que la rapidité pour les amateurs comme moi qui ne cherchent pas la performance :
- moins d'encombrement sur la feuille (liste de courses, par exemple)
- lecture facile sans lunettes (!)
- écriture possible dans le noir (il m'est arrivé d'écrire sans lumière, et de me relire sans problème : je sais que l'écriture cursive n'aurait pas été aussi réussie)
- discrétion (notes prises en public : personne ne peut les lire par-dessus mon épaule)
- quant au côté artistique et ludique : on voit bien que les frères Duployé avaient exploité cette facette pour leur publicité avec leurs jolies cartes !

En tout cas, moi, je m'amuse beaucoup, et j'ai trouvé un nouveau terrain de jeu grâce à toi : encore merci !
Je vois déjà que cette sténo me sera très utile en répétition, sans aucun effort d'apprentissage (je crois que j'ai déjà intégré tous les signes et toutes les règles dont j'ai besoin, il ne reste plus qu'à pratiquer).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 1:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Puisque tu as commencé les petits exercices, je continue. Voici le début d'un air plus que célèbre !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 6:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Laughing Laughing Laughing
Très patriote, notre ami Fred !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 7:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

N'est-ce pas ? C'est d'ailleurs un excellent exercice, car ce morceau mêle de nombreuses difficultés, en particulier les notes redoublées, les silences, les altérations et les notes pointées. L'aurais-tu écrit ainsi ? Je ne me rends pas bien compte, mais peut-être y a-t-il plusieurs façons de le transcrire... Aimerais-tu t'amuser à écrire la suite, quand tu auras un peu de temps ? Nous pourrons comparer nos versions !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 626
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 10:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

fred a écrit:
[...] ce morceau mêle de nombreuses difficultés, en particulier les notes redoublées, les silences, les altérations et les notes pointées. [...]

Oui, c'est vrai que c'est un bon exemple très complet !

fred a écrit:
[...] L'aurais-tu écrit ainsi ? Je ne me rends pas bien compte, mais peut-être y a-t-il plusieurs façons de le transcrire... [...]

Je pense que je l'aurais écrit à peu près de la même manière, probablement avec moins d'inspiration pour la 3ème mesure (en comptant la mesure de levée).
Je reconnais bien les capacités artistiques du Duployen : c'est très joli, bravo !

fred a écrit:
[...] Aimerais-tu t'amuser à écrire la suite, quand tu auras un peu de temps ? [...]

Peut-être, mais pour l'instant j'ai vraiment d'autres tâches plus urgentes (même si pas nécessairement plus amusantes...).

A la prochaine !
_________________

http://www.musique-ancienne.fr/stenographie
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com