Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Sténographie Professionnelle de Jean Pratte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 29 Nov 2013 12:10 am    Sujet du message: La Sténographie Professionnelle de Jean Pratte Répondre en citant

Bonjour à tous,
Il m’est venu récemment entre les mains une méthode fort intéressante, inventée par un homme du Nord, Lillois, ancien sténographe du Conseil Général du Nord, nommé Jean Pratte (1874 -1957). Cet honorable notable a développé tout au long de sa vie, a pratiqué et même enseigné une méthode personnelle qu’il a appelée « La Sténographie Professionnelle ». Cette méthode est curieuse à plus d’un titre. Certainement aussi efficace que tout autre méthode, elle est fondée sur une base phonétique Duployé, à laquelle l’auteur a ajouté une série d’abréviations personnelles, des emprunts techniques à la Prévost-Delaunay, comme l’absence de voyelles à l’intérieur des mots, les renforcements des nasales, sans doute aussi certaines finales. On y trouve encore des rétrécissements de signes. En revanche, il n’existe aucune des ‘incompatibilités’ propres à la Prévost–Delaunay. Je ne connais pas assez bien l’Aimé-Paris, pour savoir s’il lui emprunte beaucoup de choses, mais au moins les articles (le, la, les …) sont semblables, et il utilise les superpositions. Chose surprenante, cette méthode n’emploie pas d’abréviations fixes forgées ad hoc, que l’auteur appelle « arbitraires », estimant que sa méthode est suffisamment abréviative comme cela. En revanche, il autorise les blocages en un seul sténogramme des expressions les plus courantes. Mais ce qui est le plus spécifique, c’est qu’il parvient à rendre sa méthode « syllabique », c’est-à-dire que les syllabes les plus complexes peuvent être représentées par un seul signe. Méthode toute en angles, comme la Prévost-Delaunay, elle a connu au moins dix éditions, comme l’indique mon exemplaire, édité sans date, mais juste après la mort de l’auteur, donc vers 1960 (la première édition datant de 1912). Elle n’a vraisemblablement bénéficié que d’un rayonnement régional.
Voici quelques mots tirés de l’Avertissement au lecteur :
« Issue d’une analyse cartésienne des caractéristiques de la langue, de la confrontation réfléchie des différents systèmes français et étrangers et conçue selon les principes d’une déclinaison systématique des signes, la « Méthode Professionnelle » se classe parmi les meilleurs systèmes français. »
Je suis sûr que cette méthode a été très bien pensée et que ses pratiquants peuvent arriver à de grandes vitesses ; mais, comme pour la Prévost-Delaunay, j’ai juste un doute sur sa facilité de relecture. Évidemment, c’est le Duployen qui parle ! Very Happy


Dernière édition par fred le Sam 30 Nov 2013 11:31 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 643
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Ven 29 Nov 2013 5:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà qui est très intéressant, Fred !
Si ce livre est toujours en ta possession (et libre de droits), pourrait-on avoir un exemple de texte sténographié selon ce système (avec si possible sa traduction) pour voir à quoi ressemble cette sténographie ?

Un grand merci d'avance, grosses bises, et à bientôt,
Fanchon.
_________________

http://www.musique-ancienne.fr/stenographie
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 29 Nov 2013 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hello, Fanchon,
J'ai bien pensé à scanner un texte, mais le papier est ancien et l'encre a pâli ; du coup, je ne sais pas si ça sortira bien. Il va donc me falloir plusieurs essais, mais dès que possible, je m'efforcerai de mettre un exemplaire du texte en ligne. En revanche, la traduction, c'est un autre problème : l'auteur propose des textes à traduire, mais ne donne pas la solution ! Et comme je ne pratique pas la méthode (puisque je viens, comme je l'ai dit plus haut, de la découvrir) je ne saurais me lancer dans cet exercice. Mais si la technique ne me lâche pas, je vous promets un échantillon pour ce week-end ! Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 643
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Ven 29 Nov 2013 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Super ! Merci, Fred.
Et pour la traduction, il ne te reste plus qu'à apprendre cette sténo-là. Ce n'est pas ça qui va t'arrêter, je parie. Wink
Amitiés et à bientôt,
Fanchon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 6:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oulla ! Encore un nouvel apprentissage ? Non, non, entre la Duployé et le SFEA, j'en ai assez comme cela ! C'est par simple curiosité que j'ai jeté un œil sur la méthode de Jean Pratte. Elle nécessiterait de toute façon un apprentissage aussi intense et laborieux que la Prévost-Delaunay complète, même simplement pour la théorie. Donc, aucune chance que je m'y mette !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 683
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Décidément, que de surprises ! Je suis moi aussi très curieux d'en savoir plus…
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
https://www.facebook.com/groups/170961071494/
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 9:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh ! bien, voilà deux textes, mais ne me demandez pas ce que ça veut dire :


Dernière édition par fred le Dim 06 Jan 2019 4:14 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 643
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Fred ! C'est vrai que ça a un petit air de Prévost-Delaunay.

Alors, on recule devant l'effort ? Wink Ça ne te ressemble guère.

Ce serait marrant si un visiteur du forum pouvait nous en faire la traduction : le monde à l'envers !

A bientôt,
Fanchon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Dim 01 Déc 2013 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! Ma chère Fanchon, des efforts, j'en ai fait assez, concernant la sténo, (-graphie comme -typie) et l'écriture rapide. Maintenant, je porte mes efforts sur d'autres sujets d'apprentissage, et je ne saurais trouver le temps d'y ajouter encore de la sténo. D'ailleurs, il n'est guère conseillé, nous le savons tous, d'apprendre plusieurs méthodes de sténographie ; la confusion des signes étant le principal écueil à éviter à tout prix. N'ayant pas l'esprit à butiner sur tous les systèmes existants, ni à faire œuvre de savant en les répertoriant, je m'en tiendrai donc à la Duployé, ne jetant qu'exceptionnellement un regard curieux, mais distant, sur les autres systèmes passant à ma portée.
Je n'ai parlé de la méthode Pratte que parce qu'elle m'a paru digne d'intérêt, et n'avait pas encore été évoquée sur le forum (ou alors, j'ai zappé le passage !). En effet, contrairement aux inventeurs des autres méthodes que j'ai pu trouver par ailleurs et qui n'étaient que des variantes de l'Aimé-Paris ou des fantaisies d'amateurs, l'auteur semble avoir ici beaucoup réfléchi sur les meilleurs systèmes de son époque, pour en prendre ce qu'il considérait comme les éléments les plus efficaces. De plus, et ce n'est pas là son moindre avantage, non seulement il enseignait sa méthode, mais il la pratiquait lui-même professionnellement ; je ne sais si c'était une pratique rare ou non, mais cela représente quand même à mes yeux un gage de sérieux et d'efficacité. Peut-être y a-t-il encore des gens qui connaissent ce système, mais vu sa diffusion limitée, il est à craindre qu'il ne tombe dans l'oubli. D'où l'envie qui m'a pris d'en parler et de rendre hommage à son auteur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Lun 16 Mar 2015 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouvé un excellent article sur l'école Pratte à Lille, pour ceux que ça intéresse :
http://www.cairn.info/revue-histoire-de-l-education-2012-4-page-141.htm
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 07 Juin 2019 6:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

(1) Jean Pratte (1912) est cité par Deslogis comme étant avec Buisson (1895) un des deux auteurs ayant cherché à combiner les méthodes Prévost-Delaunay et Duployé. Voir plus bas pour Buisson.


(2) Jean Pratte a conçu un appareil destiné à mesurer la vitesse des sténographes, le « sténomètre » (rien à voir avec le sténomètre du Dr Paul Joire, censé détecter des effluves pour les férus d’occultisme), décrit ici (l’appareil daterait de 1951 environ).

https://jazlebontemps.com/2017/05/05/stenometre-jaz-licence-pratte-circa-1950/

Il existe aussi une version type montre de gousset dont on trouve des photos sur Internet, et qui passent parfois en vente.


Retour sur Buisson.

Ce Buisson est Georges Buisson, né en 1862, devenu sténographe de la Chambre des députés. La Bibliographie de la sténographie française de René Havette donne aussi cet ouvrage de Buisson :

Le Pantosténographe, merveilleux dictionnaire contenant, en une seule page, la prononciation de tous les mots de toutes les langues qui existent à la surface du globe, etc: ;
par Georges Buisson, ancien sténographe du Parlement d'Alsace-Lorraine, directeur-fondateur de la librairie sténogfaphique. Prix, j fr.
Librairie sténographique de Georges Buisson.
Vergt (Dordogne). 1883. In-8**, 16 p. et i pi. autogr.

Havette note : Essai ayant pour base l'alphabet de la sténographie Duployé.

Ensuite Havette répertorie :
Cours de sténographie, méthode Georges Buisson; par
Georges Buisson, sténographe de la Chambre des Députés, i"^*
ép°° . In-8°, 132 p. autogr. — Compiègne, impr. Lefèvre. Paris,
Libr. des publications sténographiques. 3 fr. 50. 1896.

* — d** — 3' Edition (quatrième mille). Prix 3 fr. — Librairie Sténographique, Paris, 17, rue d'Arcole. 1900. In-8°, 131 p. autogr.

La sténographie de M. G. Buisson est une combinaison du système Duployé, pour l'alphabet des consonnes, avec le système Prévost, pour les signes d'articulations composées et de terminaisons.

M. G. Buisson est président de l'Union des Sociétés de Sténographie de
France, chevalier de la Légion d'honneur.

« En 1889, la France organisait son premier concours de vitesse de frappe d’écriture sous l’impulsion de Georges Buisson, sténographe à l’Assemblée nationale. Vitrine publicitaire pour les fabricants de machines à écrire, ces concours faisaient surtout la gloire des lauréates. Vitesse et précision étant les maîtres mots de ces compétitions régionales, nationales mais aussi internationales. »

https://www.projet-voltaire.fr/a-la-une/15e-championnat-international-de-dactylographie-tapera-plus-vite-ombre/

L’Histoire générale de la sténographie de Navarre comporte une section sur Buisson, mais je n’ai pas accès à ce livre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 658
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 07 Juin 2019 9:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L’article de Navarre est assez fouillé sur Buisson ; on apprend ainsi qu’il est né en 1862 en Dordogne, qu’il a été élève à Périgueux et à Limoges et qu’il a appris la sténo Duployé seul, « malgré ses professeurs » !

Il fut sténographe parlementaire en Alsace-Lorraine, puis fit de la sténo judiciaire. Il fut le sténographe attitré des délégations financières algériennes et de l’Union des sociétés de gymnastique.

Il s’est intéressé très tôt aux machines à écrire, et a organisé divers concours, autant de sténo que de dactylo. Il a fondé plusieurs associations et écoles de sténo et de dactylo.

Il fut chargé en en 1894 et 1897 par les ministres de l’époque de diverses missions en Angletere et en Belgique « pour y étudier tout ce qui concerne la sténographie et la machine à écrire ».

La sténo Duployé de l’époque ne lui convenant pas pour écrire à grande vitesse, il a créé son propre système en ajoutant des abréviations personnelles, et s’est disputé avec Duployé à cause de cela.

En 1902, il créa L’Union, sorte de fédération des sociétés de sténographie de France, toutes méthodes confondues, qui tenait un congrès annuel.

Il fut aussi le plus jeune sténographe décoré de la Légion d’honneur, en 1900.

L’article se finit sur une présentation de la méthode de sténo de Georges Buisson, qui était toujours vivant à l’époque où Navarre a écrit son livre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 08 Juin 2019 6:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ces données de Navarre sur Buisson. Que Buisson ait appris la sténo malgré ses professeurs est un cas pas si rare, et s’agissant de n’importe quel domaine.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com