Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Utilisations diverses des tachygraphies et sténographies
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 28 Juin 2019 2:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les débats de 1858 entre Abraham Lincoln et Stephen Douglas pour devenir sénateur furent peut-être les premiers débats politiques sténographiés aux États-Unis.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Lincoln–Douglas_debates

« Newspaper coverages of the debates were intense. Major papers from Chicago sent stenographers to create complete texts of each debate, which newspapers across the United States reprinted in full, with some partisan edits. Newspapers that supported Douglas edited his speeches to remove any errors made by the stenographers and to correct grammatical errors, while they left Lincoln's speeches in the rough form in which they had been transcribed. In the same way, pro-Lincoln papers edited Lincoln's speeches, but left the Douglas texts as reported ».


Dernière édition par mttiro le Ven 28 Juin 2019 6:32 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 28 Juin 2019 2:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

« En 1991, Jiří Novák, qui a découvert la sténographie grâce à l’exercice de son métier de professeur d’arts graphiques dans une école de commerce à Prague, est officiellement parti à la retraite ».

Le Tchèque Jiří Novák est ici présenté comme le plus ancien sténographe parlementaire.

https://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/jiri-novak-lancetre-des-stenographes-parlementaires-dans-le-monde
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 28 Juin 2019 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Retour sur les Nadar et Chevreul. Je vois que Nadar a utilisé le mot « photosténographie ».

« Paul Nadar aura été toute sa vie le portrait craché de son père Félix Nadar, il l’a suivi dans toutes ses disciplines, avec un même entêtement et acharnement, une grande vitalité et, une grande imagination. Poursuivant une vieille idée, Paul décide en accord et avec la collaboration de son père, de concevoir en quelque sorte, le journalisme du futur.

Les Nadar organisent alors une des premières interviews photographiques jamais réalisées, à la veille de la cent-et-unième année du savant Michel-Eugène Chevreul. L’idée est proposée au journal Le Figaro qui refuse la proposition, et c’est finalement, Le Journal illustré qui décide de couvrir l’événement, et d’offrir à ses lecteurs du jamais vu. Il faut bien dire que les Nadar font preuve d’initiative et prennent une avance de taille, en effet, la presse n’adoptera cette méthode qu’une vingtaine d’années plus tard.
Il est question de coupler l’enregistrement photographique des gestes, poses, attitudes diverses des acteurs de l’interview à un enregistrement sonore au moyen du phonographe d’Ader. Finalement l’enregistrement sonore n’aura pas lieu faute d’équipement, et la conversation sera sténographiée par un collaborateur que nous verrons plus loin sur les photographies. Les documents porteront le qualificatif donné par Nadar de « premiers essais de photosténographie ».

Félix Nadar, le grand Nadar, l’homme aux nombreuses facettes, aux multiples métamorphoses, à l’intelligence divisée en quatre personnes : écrivain, caricaturiste, photographe et aéronaute, reprend son métier de journaliste, qu’il n’a jamais quitté en fait, et conduit l’interview auprès de Chevreul.
Paul Nadar, qui a repris l’atelier de son père, est le représentant en France des produits de l’américain de Rochester, George Eastman (voir chapitre De la photographie), à l’Office général de photographie à Paris. Sachant la rapidité avec laquelle il faut opérer, il photographie avec une chambre munie d’un obturateur Thury & Amey réglé sur un cent-trente-troisième de seconde. Le « mitraillage » sera rendu possible grâce à l’invention du gélatino-bromure d’argent et dans ce cas précis, du châssis porte-rouleau Eastman-Walker pouvant s’adapter à toutes les chambres photographiques.

Il y aura trois rencontres, l’une dans l’atelier de Nadar, l’autre chez Michel-Eugène Chevreul, et une dernière au Jardin botanique à Paris »

http://www.idesetcalendes.com/booksDetail.php?i=153
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2019 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sténographie, messages discrets, services spéciaux.

Herbert Osborne Yardley était un cryptographe américain qui travailla lors de la Première guerre mondiale et après en mettant sur pied un bureau de cryptographie pour les services secrets militaires de son pays, le MI-8. Voir son entrée Wikipedia. Dans l’exercice de ses activités, il eut l’occasion de s’occuper de sténographie.

« An intercepted letter in a German shorthand instigated a shorthand subsection that soon could read missives in more than 30 systems, most commonly Gabelsberger, Schrey, Stolze-Schrey,
Marti, Brock-away, Duployee, Sloan-Duployan, and Orillana ».

David Kahn, The Codebreakers

https://archive.org/details/1973TheCodebreakersTheStoryOfSecretWritting
DavidKahn/page/n165

Sur l’origine de la création de la section sténographique du bureau, on trouvera plus de détails dans James L. Gilbert, World War I and the Origins of U.S. Military Intelligence, 2012. Voir page 47 sur Google Books ; on peut demander le mot shorthand et sélectionner le premier passage affiché.

Le livre de Gilbert indique que la section sténographique mise sur pied par Yardley pouvait lire plus de 30 sortes de sténo.

La numérisation du livre de Kahn est parfois défectueuse, et Brock-away pourrait être lu Brockway. Mais je ne connais pas de système sténographique Brockway. Fenner Brockway est en tout cas le nom d’un militant pacifiste qui avait appris la sténo :

http://archive.ppu.org.uk/learn/infodocs/people/pp-fenner.html

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Fenner_Brockway

Dans Kahn, Orillana doit être en fait être lu Orellana, nom d’une sténographie espagnole dérivée de Marti, créée par un Cubain, et que j’ai mentionnée sur ce forum : Orellana, D. Enrique L. Nuevo Tratado de Taquigrafia Castellana. 8vo. G. Alvarez y Ca. Seville. 1882.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 9:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Résumé anglais d’un article en allemand de 2019 par Kinga Beliznai Bódi sur la sténographie parlementaire en Hongrie.

In the words of Louis Marie de La Haye Cormenin (1788-1864), the French lawyer, politician and pamphleteer, in the Livre des orateurs (1843), ‘Four people know the secret of the weakness of the parliamentary orator: his doctor, his confessor, his lover and his stenographer’.

Stenographers worked for the first time in 1840 in the Upper House of the Hungarian Parliament. The Bureau of Stenographers as a permanent office was established in 1868. For the Upper House and the House of Representatives, a joint Bureau of Stenographers was organized with two superiors, four auditors, twelve ordinary stenographers and two rotation guides. The stenographers worked at five-minute intervals with no backlog of work. The stenographic report of each session was published half an hour later after the last word had been spoken in the session room.

The parliamentary stenographer was required to have a university degree and to take a shorthand exam. Journalists, lawyers, professors and also engineers were employed as stenographers. Reproductive intelligence, quick comprehension, responsiveness, and craftsmanship were some of the qualities that were required to be a qualified parliamentary stenographer.

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02606755.2019.1587863?af=R

L’article donne des précisions sur les systèmes utilisés. A savoir‘ celui de Stolze et le système Gabelsberger-Markovits.

Die Stenographen benutzten zwei Systeme: das von [Wilhelm] Stolze, bzw. von [Franz Xaver] Gabelsberger. Man war bemüht, die besten Anwender beider Systeme fürs Büro zu gewinnen. Das System von Stolze wurde 1860 von Adolf Fenyvessy, und das von Gabelsberger im Jahr 1863 von Iván Markovits – den beiden späteren Vorständen – aufs Ungarische übertragen. Beide Systeme waren bei den ungarischen Stenographen beliebt.

Après 1924 un autre système eut du succès :

Nach 1926 gewann das – auch heutzutage verwendete – einheitliche System von Béla Radnai immer mehr Verbreitung, ‘das durch Verwendung aller bewährten Verkürzungsmittel in seiner ganzen Schrift außerordentlich einfach, und im Diskussionsschreiben sehr einfallsreich ist’.

Informations supplémentaires sur la sténographie en Hongrie.

Istvan Gati is said by Dr. Zeibig to have practiced short-
hand in taking down sermons from 1769 to 1772. His System was pub-
lished in 1820. The English method of Taylor, translated by Borsos,
was the first System used in Huugary. The Systems of Gabelsberger
and Stolze, adapted by Markovits and Fennyvessy respectively, hâve
the largest folio wing. The flrst was printed in 1863. Fennyvessy and
Konyi, his pupil, were appointed chiefs of the sténographie bureau of
Parliament. Gabelsberger's System was introduced into the high
schools in 1879 and has been regularly taught since that time.

https://archive.org/details/circularinforma00educgoog/page/n36


Dernière édition par mttiro le Dim 30 Juin 2019 10:50 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 10:49 am    Sujet du message: Sténographie judiciaire en France Répondre en citant

La sténographie judiciaire en France n’a pas été organisée de façon systématique.

Dans ce domaine, comme on le verra plus bas dans le texte de présentation du Fonds Bluet aux Archives nationales (« Dans certains cas, précisons... »), on frise un certain amateurisme.

On verra que le Cabinet Bluet, dont il va être question d’abord, fait partie d’une dizaine de cabinets (privés) qui sténographient certains procès.

« Le cabinet de sténographie judiciaire Bluet, fondé à Paris avant la Première Guerre mondiale, sténographiait les débats des divers tribunaux et cours de justice et vendait ensuite les comptes rendus dactylographiés des audiences. Voir 334 AP/54-56, tribunal militaire de Paris, procès des barricades (1960-1961) ; 334 AP/57-58, haut tribunal militaire (1961-1962) ; 334 AP/59, cour militaire de justice (1963) ; 334 AP/60, Cour de sûreté de l'État (1963-1964) ; 334 AP/77-79, cour d'assises de la Seine, affaire Ben Barka (1966) ».

https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/pdfIR.action?irId=FRAN_IR_027940

http://www.sudoc.abes.fr/xslt/DB=2.1//SRCH?IKT=12&TRM=09557896X&COOKIE=U10178,Klecteurweb,I250,B341720009+,SY,NLECTEUR+WEBOPC,D2.1,E62c42a00-ada,A,H,R90.65.99.102,FY

Aux Archives nationales, le Fonds Bluet couvre la période 1918-1966.

«Le cabinet de sténographie judiciaire BLUET fut fondé à Paris avant la Première Guerre Mondiale. Ce cabinet privé sténographiait les débats des divers tribunaux et cours de justice et vendait ensuite les comptes rendus dactylographiés des audiences.

Les premiers textes conservés ici se rapportent au procès de Louis Malvy devant la Haute Cour de justice en 1918, les derniers ont trait à l'affaire Ben Barka, jugée par la cour d'assises de la Seine en 1966.
Le classement adopté par le cabinet BLUET a été respecté : les comptes rendus sont classés par tribunaux et cours suivant l'ordre chronologique, et un index alphabétique de noms de personnes permettra de retrouver aisément l'individu étudié.

Quelques doubles ont été laissés dans le fonds, lorsqu'il s'agissait de premières sténographies revues et corrigées, par les auteurs des plaidoiries par exemple, et présentant par conséquent quelques variantes par rapport au texte définitif.

En ce qui concerne la Haute Cour de justice (1945-1960), des doubles des comptes rendus BLUET sont conservés aux Archives nationales sous la cote 3 W 31 à 43.

En outre, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine de Nanterre possède des doubles des dossiers BLUET.
L'historien de l'époque contemporaine trouvera donc dans ce fonds les textes des débats de nombreux grands procès venus devant les tribunaux militaires, les cours de justice ou en cours d'assises entre 1918 et 1966.

Dans certains cas, précisons que les comptes rendus du cabinet BLUET existent seuls, le gouvernement n'ayant pas organisé la sténographie des débats et ayant acheté par la suite les fascicules édités par BLUET, c'est dire l'intérêt de cet ensemble ».

https://francearchives.fr/findingaid/474d3bd817f7bc06b6b2a08994a04e1b9fd3401d



« A partir de 1879 cette branche de la sténographie se professionnalise vraiment avec le premier bureau spécialisé formé à Paris par Félix Harang.

Les journaux commencent aussi à acheter les comptes rendus in extenso à ces cabinets privés, dont le plus célèbre est celui de René Bluet. On retrouve la même organisation au tribunal que pour le service sténographique des Chambres. Une table leur est réservée, devant la Cour pour bien entendre les débats. Ainsi, pour la révision du procès Dreyfus au tribunal de Rennes en 1899 :

Dix sténographes [d’un cabinet] se succèdent par roulement, écrivent pendant cinq minutes, puis se rendent dans un local situé à quelque distance de la salle d’audience et dictent leur prise à des dactylographes. Dix copies sont faites en même temps et distribuées à diverses personnes intéressées ; une copie est portée immédiatement au journal le Figaro, de façon que, quelques minutes après la fin de l’audience, le résultat en est parvenu à Paris.

D’autres cabinets dirigés par MM. Galiand, Decaisne, Havette, Rouquier, Raoul, Corcos, Ruault, Jung marquent le développement de la sténographie judiciaire, jusqu’à la création en 1900 de « la Chambre des sténographes judiciaires de Paris, dont les statuts ont été soumis au Parquet et approuvés par lui». Ce regroupement n’est pas l’organe du Parquet mais peut être sollicité, lors de grandes affaires, afin de fournir un compte rendu légal des discussions, l’un des buts de la Chambre étant de « donner au public une garantie touchant la valeur morale et professionnelle de ses membres».

C’est donc véritablement à la fin du XIXe siècle que la sténographie judiciaire se professionnalise. Néanmoins cette organisation, dans sa répartition des tâches comme dans sa dimension collective, semble bien éloignée de l’expérience vécue par les journalistes chargés de rapporter l’actualité des tribunaux pour leur journal au cours du siècle. Cette histoire de la profession fait donc apparaître plusieurs questions : qui forme la majorité des rédacteurs en charge des comptes rendus judiciaires « prétendus sténographiés » dans la presse avant 1879 ? Comment s’organisent-ils et dans quelle mesure peut-on encore parler de sténographie ? »

Thèse de doctorat, Amélie Chabrier, 2013.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00942986/document

Lors du procès de Mme Caillaux en 1914, les sténographes sont : Félix Harang, Galliand, Decaisne, Bluet, Havette, Corcos, Pouquier, Puault, Jung, membres de la Chambre des sténographes judiciaires de Paris (page 582 in Virginie Florentin, Le Procès Caillaux, 2014).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 11:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

« C'est hier après-midi, au cours d'une fort intéressante fête de famille qu'a eu lieu, à la mairie du onzième arrondissement, la distribution solennelle des récompenses aux lauréats des concours de sténographie et dactylographie dont nous avons rendu compte en leur temps.

Ces concours étaient, on le sait, organisés par le syndicat général de l'Union des sténographes-dactylographes.

M. Trouillot, ministre du Commerce, qui avait accepté la présidence de cette solennité, se trouvant empêché au dernier moment, s'était fait remplacer par M. Fonteneau, chef-adjoint de son cabinet.

Sur l'estrade d'honneur avaient pris place MM. Harang, président du syndicat général des sténographes Fano [?], président de l'Union Havette, rapporteur du concours Bluet, président du jury, et nombre de membres du conseil de chacune des deux sociétés ».

Le Petit Parisien, 1902

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5609088.texte.langFR


Dernière édition par mttiro le Dim 30 Juin 2019 11:30 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 11:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le cabinet de sténographie judiciaire Bluet a été fondé par Victor Bluet (1864-1932), la suite étant prise par René Bluet (1898-1951).

Source : site de généalogie Geneanet.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 11:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Félix Harang sténographe du procès intenté par le chimiste Eugène Turpin (inventeur d’un explosif) contre Jules Verne et Hetzel en 1896.

https://www.boisgirard-antonini.com/lot/80915/6772325

Félix Harang est l’auteur d’un manuel de Prévost-Delaunay (1907).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com