Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Aulay Macaulay, W. E. Scovil, J. F. Laning

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Sam 08 Oct 2011 5:10 pm    Sujet du message: Aulay Macaulay, W. E. Scovil, J. F. Laning Répondre en citant

Une petite lignée anglo-américaine (sans lustre) de systèmes à base orthographique :

1) Le révérend William Elias Scovil (1810-1876), un Canadien du New Brunswick, ecclésiastique anglican (le troisième d'une lignée) et maître d'école, a donné son nom à un système sténographique décrit dans A Short-Hand Legible as the plainest writing, and requiring no teacher but the book, with a simplified system of verbatim reporting, New York, 1871. Consultable en ligne ici :

http://www.archive.org/stream/ashorthandlegib00scovgoog#page/n8/mode/2up

On a aussi du même une Practical stenography, or short-hand for all classes and professions, especially adapted to the pulpit and the bar, 1866.

Dans cet ouvrage, Scovil énumère une série de critiques classiques contre le système Pitman qui dominait. Chose intéressante, son objection majeure, gardée pour la fin de la liste de doléances, est celle-ci : "it compels us to use the phonetic, that is this corrupt way of spelling", et il donne un exemple où "If any one in city or country wants some knowledge of his work, etc." est transcrit "If eni wun in siti or kuntri wontz sum nolij ov hiz wurk...". Son système sera donc à base orthographique.

L'idée qu'une notation phonétique est "corrompue" par rapport à une notation orthographique est tout à la fois absurde d'un certain point de vue et justifiée d'un autre point de vue. Justifiée dans une certaine perspective, puisque, effectivement, en gros, ce que note l'orthographe de l'anglais, c'est la prononciation telle qu'elle était il y a, disons, 600 ans, l'orthographe ayant assez peu changé, alors que la prononciation a évolué, dans le sens de la "corruption", si on croit que tout va de mal en pis (il en va de même en français : regarder "eau" = /o/).

Maintenant la question de savoir si une écriture rapide doit se baser sur une représentation orthographique courante (en supprimant des lettres-voyelles et en simplifiant le tracé des signes consonnantiques) ou si elle doit être basée sur une représentation phonologique, cette question mérite d'être posée sans interdit initial. Il n'y a pas de doute qu'une tachygraphie à base phonologique autorisera une plus grande rapidité de notation. Mais comme elle exige une certaine gymnastique mentale à laquelle certains seront rebelles, on peut soutenir que, pour viser des objectifs raisonnables quoique modestes, mais suffisants pour certains utilisateurs, une base orthographique peut se défendre.

2) Le système Scovil semble inspiré de celui de Aulay Macaulay (+ 1788), Polygraphy, or Shorthand made easy to the meanest capacity, being an universal character fitted to all languages: which may be learnt by ths book, without the help of a master, 1747. On peut le consulter ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Aulay_Macaulay

Sur Aulay Macaulay, un marchand de thé de Manchester saisi par la fièvre sténographique, qui en a consumé plus d'un au cours de ces quatre derniers siècles :
http://www.guardian.co.uk/notesandqueries/query/0,5753,-1043,00.html

3) Le système Scoville a été modifié par Jay Ford Laning, A Manual of Shorthand (Scovil system improved), adapted to the wants of schools, colleges, and private instruction, chez l'auteur, 1883. Voir aussi page 99 dans ce répertoire du sténographe Julius Ensign Rockwell, The Teaching, practice, and literature of shorthand, 1884 :
http://www.archive.org/stream/teachingpractic00rockgoog#page/n2/mode/2up

Jay Ford Laning est probablement le même que Jay Ford Laning (1853-1941), homme de loi et député de l'Ohio :
http://en.wikipedia.org/wiki/J._Ford_Laning

Laning avait lancé une publication mensuelle.

On a également Dean & Mills, A Short hand phrase book written in Scovil's system, Cleveland Ohio, 1883.

Macaulay, Scovil et Laning sont dûment répertoriés dans la longue liste de systèmes établie par Rockwell aux pages 10, 11, 12 (de 1588 à 1884).

Un disciple de Scovil :
http://biographi.ca/009004-119.01-f.php?id_nbr=7125&PHPSESSID=helafcfa7dn3h07g0q9df7t475
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 645
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Sam 08 Oct 2011 5:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Juste un petit mot pour vous remercier de la mine d'informations que vous mettez en ligne…Là je m'aperçois qu'il manque la fonction "j'aime" dans le forum ! Very Happy
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Sam 08 Oct 2011 5:55 pm    Sujet du message: Un bon point pour Macaulay Répondre en citant

Isaac Pitman crédite Aulay Macaulay d'une innovation digne d'éloge,
ou, pour le moins, d'une capacité méritoire à s'inspirer de l'innovation d'un autre.

Voir Pitman, A History of Shorthand, The Phonetic Journal, 1884,
réimprimé sous forme de livre, 3èe édition, Londres etc., 1891, consultable ici :
http://www.archive.org/stream/ahistoryshortha00pitmgoog#page/n3/mode/2up

Pitman dit à la page 22 que le système de Macaulay est mauvais, mais qu'il se serait inspiré
de Byrom (encore non publié) pour concevoir des signes courbes en quart de cercle.
Il faut savoir que Byrom, comme Macaulay, étaient établis à Manchester.

Malgré la sévérité de son jugement, un expert comme Pitman est donc capable de fair play.

Et page 11 Pitman fait l'observation suivante. Depuis Willis jusqu'à Byrom,
tous les stocks de symboles ont comporté un certain nombre de signes complexes.
Par exemple le "a" de Willis est représenté pratiquement par un V majuscule renversé,
donc l'association de deux traits inclinés, et non pas un signe simple, trait, segment de courbe.
Chaque auteur a transmis à un autre cette "absurdité" "en dépit de son évidente lourdeur".

On trouvera les signes de Byrom ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/John_Byrom
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com