Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Brévigraphie / résographie de Duval, Karam’s Shorthand

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mar 04 Oct 2011 1:24 pm    Sujet du message: Brévigraphie / résographie de Duval, Karam’s Shorthand Répondre en citant

Quelqu'un en sait-il plus sur la "brévigraphie", système tachygraphique dû au professeur (de quoi ?) Raoul Duval, "fondateur des Œuvres de la Dactylo, ancien président de l'Union
amicale dactylographique et sténographique de France" ?

Présentation d'une conférence faite à Lyon le 5 juillet 1929, devant "une assistance d'élite" convaincue de vivre "à notre époque où tout doit être économisé dans le domaine de l'espace et du temps" (Bulletin mensuel de l'Association des Anciens Elèves de l'Ecole Centrale Lyonnaise, pages 33-34 = 79/140) :
http://histoire.ec-lyon.fr/docannexe/file/1586/te1929_249.pdf

"Cette méthode permet à tout le monde d'écrire en abrégé, par l'emploi des lettres, chiffres et signes de ponctuation usuels de l'écriture ordinaire, sans avoir besoin de connaître la sténographie, avec la même vitesse de dictée obtenue par les spécialistes. Ce résultat s'acquiert en quelques courtes séances d'explications tout à fait simples : 52 lignes de règles à
retenir. C'est tout.
Les auditeurs furent stupéfaits de constater qu'après quelques minutes seulement d'exposé de 8 à 10 règles, ils étaient aptes à écrire un grand nombre d'expressions avec la même habileté qu'une excellente sténographe professionnelle. Un concours, ouvert parmi les assistants ignorants de la sténographie, leur permit d'arriver bons premiers dans le match
ouvert entre eux contre une sténographe qualifiée."

Cette méthode a soulevé l'enthousiasme des éminents savants MM. Edouard Belin et Edouard Branly, et d'une multitude d'associations professionnelles et autres.

Néanmoins une opinion sarcastique se fait jour dans Ouest-Eclair, 10 novembre 1920 (Brévigraphie contre sténographie) :
http://ouestfrance.cd-script.fr/opdf/1920/11/10/49/1920-11-10_49_01.PDF
http://ouestfrance.cd-script.fr/opdf/1920/11/10/49/1920-11-10_49_02.PDF


Dernière édition par mttiro le Ven 10 Mai 2019 6:05 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 655
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mer 05 Oct 2011 5:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être s'agissait-il d'un professeur de sciences économiques ou de droit, si on s'en tient aux autres ouvrages publiés par "Raoul Duval" à la même époque (1920). La méthode elle-même n'est qu'une plaquette de six pages, comme l'indique la fiche complète de la Bibliothèque de France, qui en conserve un exemplaire :
Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) : Duval, Raoul
Titre(s) : Professeur Raoul Duval. En 4 leçons tout le monde sténographe, avec la Brévigraphie. [Méthode de brévigraphie] [Texte imprimé]
Publication : Paris, impr. de la Bourse du commerce, (1920). In-8°, 6 p.
Notice n° : FRBNF32065658
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 3:33 pm    Sujet du message: Brévigraohie de Duval en ligne Répondre en citant

Ça y est ! Maintenant le Manuel de la brévigraphie de Raoul Duval a été numérisé et est accessible sur Gallica :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k311558d/f1.item

Il s’agit de l’opuscule de 4 pages de texte, publié en 1920, auquel se référait Fred en 2011, ci-avant.

Le système est de conception ingénieuse. Il est utilisable en manuscrit ou à la machine. Il note des sons avec des lettes et certains signes (tréma, barre de fraction, etc.). Pas de notation des voyelles intérieures.

Le système joue sur la distinction minuscule / majuscules.

C’est ainsi que si on a une consonne suivie immédiatement d’un r (comme dans « hébreu »), ou séparé d’un r par une voyelle (comme dans « bar »), cette consonne est mise en majuscule.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 4:35 pm    Sujet du message: Brévigraphie Duval et Karam’s Shorthand Répondre en citant

L’utilisation des majuscules pour exprimer des associations Consonne + r se retrouve à peu près à la même époque dans le système de Karam.

A[meen] Karam, Karam’s Shorthand, New and revised edition, Oklahoma City. 1922.

Karam se présente carrément comme « probably the world’s greatest shorthand authority », ce qui est somme toute plutôt modeste, au vu de l’adverbe. Cet opuscule est le fruit de « three years of hard mental work ».

Chez Karam aussi on a :

bride : Bd
credit : Cdt
drunk : Dnk
frugal : Fgl
grasp: Gsp
tripe : Tp

Pour le moment, j’ignore qui a eu le premier cette idée (la publication de Duval est de 1920, la version *révisée* de Karam est de 1922), ou si elle n’est pas due à quelqu’un d’autre encore.

Toutefois, le Catalogue of Copyright Entries (US Government Printing Office) pour 1919 (1er décembre) répertorie Self-Taught Shorthand (voir ensuite) de Karam.

Bizarrement, on ne retrouve plus l’astuce dans cet autre opuscule, Karam’s Self-Taught Shorthand, sans date.

http://www.survivorlibrary.com/library/karams_selfthought_shorthand_1919.pdf
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 4:53 pm    Sujet du message: Raoul Duval est Hector Ghilini Répondre en citant

Raoul Duval est en fait le pseudonyme d’Hector Ghilini.

Pour le savoir, il faut consulter le Catalogue of Copyright Entries pour 1920, 17, 2, page 1067, où son ouvrage sur la brévigraphie est dûment répertorié.

Bizarrement, le catalogue de la BNF ignore cette information :

https://data.bnf.fr/fr/12734893/hector_ghilini/

Ghilini était un journaliste et romancier (1888-1950) pour lequel la BNF répertorie 18 publications.

Il a par exemple écrit Selskar, fils de la bête, 1943, sur lequel vous saurez tout ici :

http://www.merveilleuxscientifique.fr/auteurs/ghilini-hector-selskar-fils-de-la-bête/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 5:19 pm    Sujet du message: Raoul Duval Répondre en citant

Le correspondant à Paris de l’Observer de Londres a rendu compte de l’invention de Raoul Duval, information reprise par The Register, quotidien d’Adelaide, Australie, en date du samedi 13 novembre 1920 (page 5).

https://trove.nla.gov.au/newspaper/article/63032542

Le 20 novembre 1920, The Taranaki Daily News (venerable quotidien de New Plymouth, Nouvelle-Zélande) reprend en page 9 l’information du correspondant du Times à Paris (5 septembre 1920) sur la présentation de la brévigraphie de Duval. La chose est présentée comme révolutionnaire, c’est une révolution comparable à la sténographie de Pitman. « The invention of brevigraphy in France has caused much commotion ».

https://paperspast.natlib.govt.nz/imageserver/newspapers/?oid=TDN19201120&getpdf=true

M. Duval a travaillé d’arrache-pied pendant quatre années, et il a passé en revue pratiquement tous les mots de la langue française. Mais le résultat est là : ses meilleurs élèves ont, après deux heures d’étude de cette méthode, tenu tête à des sténographes.

Mais, en France, L’Ouest-Éclair du 10 novembre 1920 est très ironique dans son article (à cheval sur deux pages) Brévigraphie contre sténographie, la riposte des sténographes. L’auteur se moque de l’esbrouffe de Duval, qui n’a pas hésité à revendiquer une vitesse de... 300 mots / minutes.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k646359w.image.langFR

Voir aussi :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k646371j/f1.image.langFR

Également le Nouvelliste Valaisan du 5 août 1920, page 3.

« Déjà trois grands industrieis et les bureaux d'unecompagnie ferroviaire
ont impose à leur personnel un cours de brévigraphie.
Trois journaux parisiens et un magazine ont appliqué la même mesure à leurs rédacteurs et à leurs typographes ».

http://doc.rero.ch/record/181614/files/1920-08-05.pdf

Le Confédéré, autre journal valaisan, en page 3 :

http://doc.rero.ch/record/125775/files/1920-10-08.pdf
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 6:11 pm    Sujet du message: Jolly Répondre en citant

Je trouve ceci :

JOLLY (le professeur).

— Les quatre règles de la brévigraphie.
Manière d'écrire en abrégé, la plus simple
et la plus rapide à la portée de tous. Vannes,
Impr. du Commerce, 1922. In-8, 8 p. 5 fr.

Catalogue général de la librairie française, 32 (H-Z), 1934, page 103 = vue 102.

https://archive.org/details/cataloguegnralde32lore/page/102
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 6:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Figaro, 24 juillet 1920

Un article très drôle. Je colle la numérisation malgré ses ratés.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k292553h/texteBrut


AU JOUR LE JOUR

BRÉVI=STÉNO=MACHIE

C'est dans la Salle des syndicats que les faits se sont passés.

L'inventeur de la « brévigraphie » devait faire, suivant le programme, « une démonstration avec le concours de trois dames et de trois hommes. J'ai pensé que cela valait la peine d'être vu. Je ne m'étais pas trompé.

La salle était bondée, la température torride. Sur la scène car la Salle des syndicats a une scène il n'y avait pas seulement les trois dames (qui étaient des demoiselles) et les trois hommes annoncés il y avait en plus six tableaux noirs, une boite de craie et une machine à écrire.

Quant à l'inventeur M. Raoul Duval il était partout Il bondissait de la scène dans la salle, il s'élançait de la salle sur la scène, il sautait de droite à gauche et de gauche à droite, les bras en l'air, les mains frémissantes, implorant d'une voix rauque à force de crier « Laissez-moi m'expliquer! » Mais ses objurgations se perdaient au milieu du vacarme assourdissant.

Le public était nettement divisé en deux camps les brévigraphes, qui occupaient la gauche, et les sténographes, qui tenaient solidement la droite. Et les deu^ camps s'apostrophaient, s'invectivaient,' s'injuriaient à l'envi. Les séances les plus mouvementées du Parlement ne sont en comparaison, si j'ose m'exprimer ainsi, que de la petite bière

Le sujet de la querelle ?.Voici.

M. Duval a eu le tort d'après les sténographes d'inventer un nouveau système d'écriture rapide, qui présenterait quelques avantages sur les systèmes adoptés jusqu'ici. N'étant fondé que sur les signes orthographiques courants, il peut être appris en deux heures et demie et être mis en pratique au moyen d'une machine à écrire ordinaire. Sceptiques non moins que froissés, les sténographes avaient demandé à l'inventeur combien de mots on peut arriver à écrire à la minute 'avec cette trouvaille magnifique.. Et M. Duval, entraîné peut-être par sa jeunesse et par sa foi ardente, avait répondu l'imprudent jeune homme par un chiffre –'Quatre-vingts!

De là, une sorte de défi, consacré en une espèce de -procès-verbal. On avait donné à M. Duval six élèves et deux heures et demie de temps ces six élèves devaient écrire quatre-vingts mots dictés en une minute Hors, de la dictée, point de salut

M. Duval voulait expliquer sa méthode. Non clamaient les sténographes de droite. La dictéé

M. Duval expliquait que, peut-être, pour des raisons fortuites, les trois dames et les trois messieurs ne seraient parvenus qu'à écrire soixante-quinze mots dans le temps prévu. et il demandait à exposer, ces raisons.

Non! La dictée! lui répondait-on. Et ses partisans, qui étaient en nombre, et dont la vigueur vocale ne-le cédait en rien à

celle de leurs adversaires, ripost^ipjît xprr.md un seul homme, bien qu'il y eût beaucoup de femmes j Mais laissez-le donc s'expliquer Ils ne pensaient pas, ces ardents défensèurs de la nouvelle méthode, que la dignité de la sténographie était en jeu, et que la sténographie estune vieille dame, digne d'être protégée avec acharnement. Que le tango tue la valse, que le fox-trott anéantisse le tango, c'est possible. mais on ne peut permettre à cette gamine de brévigraphie d'attenter à la vogue de la respectable matrone qu'est la sténographie! 1

Figurez-vous que la plupart des sténographes avaient dans leur poche un feuillet, sur lequel ils avaient composé un morceau de prose de quatre-vingts mots pour les dicter aux championsde l'invention nouvelle !Mots choisis, sans doute, soigneusement alignés pour présenter tous les cas d'application des règles. Et gare la gaffe Ils avaient la dictée sur le bout de la langue, ces apôtres, des méthodes en vigueur. On ne pouvait sans cruauté les obliger à ne pas la sortir

La lutte fut longue et acharnée. Elle dura de,neuf heures à onze heures et demie. On aurait eu le temps d'apprendre "la brévigraphie Heureusement, personne n'eut l'idée de la noter elle aurait constitué le plus beau catalogue d'accusations farouches et d'invectives sanglantes que jamais honnêtes gens aient échangées entre eux!

Car, vraiment, des deux côtés, on était shcère et animé des meilleures intentions. L'eithousiasme excessif et la conviction trop absolue ont seuls déterminé le conflit! Ne pourrait-on pas tenter à nouveau lépreuve ?. C'est que je le dis sans intention de manquer de respect à la sténographe, que j'honore de toute la. ferveur .de in1on,,igr!orance la métKfbde de M.Duvalj à. en, juger par ce qu'on a pu en comprendre, me paraît intéressante
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 6:44 pm    Sujet du message: Résographie = brévigraphie Répondre en citant

On trouve trace d’un changement de nom de la brévigraphie, devenue la résographie.

Il existe une publication qui semble non répertoriée, de date inconnue de moi, intitulée Cours complet de résographie, par Raoul Duval, « publié avec part de bénéfice par Le Cerveau Français », actuellement disponible chez quelques bouquinistes.

Impossible de savoir ce qu’est Le Cerveau Français.

Dans cette publication pédagogique pour les instituteurs du mouvement Freinet, qui eut son heure de gloire scandaleuse ou admirée, Roger Lallemand (un des premiers compagnons de Freinet) dit en 1957 qu’on ne parle plus de la brévigraphie / résographie, qu’il utilise avec des modifications.

Pas plus qu’on ne parle de la méthode « sténodactyle », ajoute Lallemand. Stenodactyle (Lafaurie) était le nom d’une machine sténotype, comparée à celle de Bivort. Mais Lallemand dit qu’il recherche le « système » sténodactyle, ce qui laisse à penser qu’il ne s’agit pas d’une machine. Il doit s’agir de ceci :
Marcelle [et non Marseille, comme dit Google Books, et Amazon à sa suite] Machuron-Bret, La Steno-dactyle: système abréviatif sténographique, méthode appliquée à la main ou à la machine à écrire, par M. Machuron-Bret. 4e édition entièrement revue, 1946. Sur Google Books, le livre est répertorié, mais pas lisible gratuitement.

http://www.icem-freinet.fr/archives/educ/56-57/16/educ_16_56-57.pdf

Biographie de Roger Lallemand :

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/?article208989


Dernière édition par mttiro le Mer 08 Mai 2019 7:21 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2019 7:20 pm    Sujet du message: La sténo-dactyle Répondre en citant

Grâce au décidément scrupuleux Catalog of Copyright Entries américain pour 1957, j’apprends que Marcelle Machuron-Bret serait en fait le pseudonyme pour Marcelle Baehl-Machuron.

J’ignore par quel mystère les Américains peuvent savoir une chose pareille. A moins qu’ils fassent erreur.

En tout cas Marcelle Baehl-Machuron a l’air inconnue ailleurs que dans le registre des copyrights.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Lun 13 Mai 2019 5:30 am    Sujet du message: Albert Witmeur Répondre en citant

A l’occasion de la grande bataille autour de la Brévigraphie de Duval, Henry Le Marsi publié dans Ouest-Éclair (22 novembre 1920) un article mi-sérieux mi-ironique sur une nouvelle invention, sténographique cette fois, assez curieuse.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k646371j/f1.image.langFR

Elle est due à un certain René Witmeur, nous est-il dit. En fait c’est Albert Witmeur. La méthode sténographique en question utilise 30 signes, tous rectilignes, prenant toutes les orientations possibles. On ne peut pas faire plus systématique, mais à un point qui en devient étrange. L’article montre un diagramme collectant les signes et deux exemples impressionnants de tracé.

Comme Henry Le Marsi donne le numéro du brevet, j’ai pu m’assurer que l’Office national de la propriété industrielle avait en effet enregistré un brevet coté FR508775A le 22 octobre 1920, pour une « Méthode de sténographie » :

https://bases-brevets.inpi.fr/fr/document/FR508775.html?s=1557720386988&p=5&cHash=86375888f1df8e610ea67e443f5542aa

J’ai découvert à cette occasion qu’on pouvait faire breveter une méthode sténographique, chose, que, je l’avoue, j’ignorais jusqu’à ce jour.

J’ai été incapable de trouver une autre information sur cette invention et sur son inventeur. Witmeur est en tout cas un patronyme wallon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com