Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une méthode de Sténographie Duployé en ligne
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Textes-Discussions en sténo
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Jeu 25 Juin 2015 2:58 pm    Sujet du message: Une méthode de Sténographie Duployé en ligne Répondre en citant

Bonjour !

Depuis quelques temps, j'arpente le site "gallica.bnf.fr" à la recherche de vieux documents d'archives et je viens de trouver une méthode de sténographie pour le système Duployé : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8756589

Je pense que ce lien sera très utile à toutes les personnes souhaitant apprendre ce système Wink

PS : j'ai encore trouvé un autre ouvrage : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8502798/f1.image vous imaginez, 2 Francs ! C'est incroyable ce que ça coûte cher maintenant ces livres...

PS n°2 : encore une !
https://archive.org/details/cihm_84595
Avec les autres ouvrages : https://archive.org/search.php?query=duploy%C3%A9


Dernière édition par Kurka Wodna le Jeu 02 Juil 2015 9:47 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 26 Juin 2015 8:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Merci pour ce lien. Il s'agit d'un passionnant ouvrage, tout à fait officiel, du début du XXe siècle, décrivant la méthode intégrale. J'en possède moi-même la trentième édition. On admirera les vignettes artistiques en sténo, et la jolie calligraphie des discours et autres textes. On remarquera encore que, si la position des voyelles entre consonnes est la même qu'aujourd'hui, la position des voyelles libres à l'initiale ou en finale est différente. En effet, à cause de la métagraphie, il a fallu régler la position des voyelles autrement.
La BN en ligne nous réservera encore très certainement de belles surprises, et on ne peut que s'en réjouir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Ven 26 Juin 2015 9:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai, maintenant que j'y pense que chaque système de sténographie a évolué dans le temps, permettant au fil des éditions de gagner en lisibilité et vélocité... ce qui a levé une inquiétude en regardant mon vieux manuel de Sténographie car il est bien possible que je ne possède pas la dernière édition et donc que certains signes aient évolués. Est-ce qu'il existe une édition de "référence" pour chaque système de sténographie ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Sam 27 Juin 2015 9:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En France, on peut parler d'éditions de référence tant que la sténographie a été reconnue par un diplôme délivré par l’Éducation Nationale, et donc enseignée dans les lycées techniques et professionnels. Il faudrait ainsi rechercher les manuels de sténo édités dans les années 70-80, puisque après cette date, la sténo a disparu des programmes officiels. On connaît les livres de M. Hautefeuille, qui font référence aussi bien en Prévost-Delaunay qu'en Duployé, et qui sont les plus célèbres, pour ce qui est des méthodes complètes. Pour les méthodes simplifiées, d'autres manuels des années 70-80 sont toujours à conseiller. Il est clair que les méthodes les plus affinées sont les plus récentes, considérant que rien n'a paru sur le sujet après les années 80.
Concernant la méthode Duployé, il a existé un organisme officiel indépendant de l’Éducation Nationale, qui s'appelait "Institut national de métagraphie Duployé", qui déterminait ce qui était licite dans la méthode, et qui le faisait savoir par l'intermédiaire d'un périodique qu'elle publiait, la Vérité Sténographique, qui a paru jusque dans les années 80, je crois. Il semblerait que les dernières "modifications" de la méthode codifiée aient été décidées en janvier 1977 par un comité issu de cet Institut. Par la suite, on n'en entend plus parler.
En ce qui concerne la méthode Aimé Paris, la méthode la plus actuelle est sans doute celle enseignée par Richard Flament, dont on trouvera les détails dans la partie du forum réservée à ce système, ainsi que sur le site de notre amie Fanchon.

Le deuxième lien que vous citez renvoie à une des nombreuses variantes de la méthode Duployé, agrémentée de signes abréviatifs spécifiques. Intéressante sur le plan historique, cette méthode n'a pas eu beaucoup de retentissement, ne serait-ce que parce que la méthode Duployé se vantait de ne pas user de renforcements, et que par conséquent cette méthode a dû apparaître comme un monstre aux yeux des duployens !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Lun 29 Juin 2015 7:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Que d'informations ! Merci fred pour touts ces détails, c'est si difficile de trouver des informations sur la sténographie... Le manuel que je possède a été édité en 1972 (Edition DUNOD), par Louis Julien : Vice-Président Secrétaire général de l'Association sténographique unitaire, Vice-Président de l'Union des sociétés de sténographie et dactylographie de France et d'outre-mer, Président du Collège Prévost-Delauniste --- Ouvrage conforme au code officiel du système Inscrit sur la liste des manuels adoptés par les écoles de la ville de Paris --- 12ème édition)... je crois qu'avec ça je devrais y arriver Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mar 30 Juin 2015 10:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Votre manuel a connu au moins deux autres éditions, jusqu'en 1979. Mais pour moi, le manuel de référence en Prévost-Delaunay reste celui de A. Hautefeuille et J. Deslogis, édité au moins jusqu'en 1995 : http://www.amazon.fr/Cours-St%C3%A9nographie-Syst%C3%A8me-Pr%C3%A9vost-Delaunay-%C3%A9dition/dp/2010011716
J'ai l'impression que c'est le manuel qui a été édité le plus longtemps, concernant la méthode complète. Je ne saurais vous dire, cependant, s'il est plus complet que le vôtre, car je ne sais pas si la méthode a évolué à cette époque.
Si les manuels de Duployé ne vont guère au delà des années 80, il semble que ceux de la Prévost-Delaunay aient connu encore quelques éditions dans les années 90, sans qu'on puisse expliquer la raison de cette longévité ; serait-ce parce que les rares professeurs de sténo de cette époque étaient majoritairement des Delaunistes ?

Je profite de ce dialogue avec vous pour vous demander ce que vous entendez par «dépanneur d'escalopes» ; auriez-vous des apprentis cuisiniers autour de vous ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Mar 30 Juin 2015 2:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien, je ne savais pas que le système Prévost-Delaunay avait autant évolué ! Je ne sais pas si les éditions successives de la méthode correspondent à changement dans les signes mais il est certain qu'il y a eu des modifications dans la présentation générale du manuel. Dans la préface de mon manuel, l'auteur met l'accent sur sa "Nouvelle présentation" : format plus grand, 21 leçons qui peuvent être étudiées à livre ouvert (chaque page se faisant face par leçon), étude conjointe de deux classes de signes permettant dès le début d'écrire un nombre considérable de mots, tableaux récapitulatifs, exercices en fin de livre ect... Une fois le système d'écriture bien optimisée, il restait à rendre son apprentissage plus rapide peut-être.
En tout cas j'espère ne pas être passé à côté de règles fondamentales, cela serait dommage !

Ah oui, et le dépanneur d'escalopes ! C'est venu si spontanément quand j'ai vu la case emploi (il faudrait aussi que je remplisse la case loisir aussi tiens... et peut-être que je change d'avatar au passage)... J'adore Francis Blanche et je suis un adorateur du Boudin Sacré ! J'ai dans ma bibliothèque plusieurs de ses livres et "Le dépanneur d'escalopes" est tiré d'une de ses histoires. La situation est simple, on invite des personnes pour le dîner et l'on se rend compte au dernier moment que vos convives n'aiment pas les escalopes pannées... que faire ? Appeler le dépanneur ! En Dix minutes il vous décollera la chapelure et grattera le jaune d’œuf, vous sauvant ainsi de cette situation désespérée !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mar 30 Juin 2015 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bel hommage au regretté Francis Blanche, en effet ! Peut-être pourriez-vous transcrire en sténo quelques extraits de ses historiettes humoristiques, ce serait un excellent exercice !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Mer 01 Juil 2015 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, cela pourrait être vraiment très plaisant Very Happy Le seul soucis est qu'il faudra que je fasse attention aux textes car je risque de me heurter à des problèmes d'homonymie, par exemple : "Là où Attila pissait, l'herbe ne repoussait plus" . Comme en Prévost-Delaunay on ne représente pas les voyelles, ce jeu de mots serait passé inaperçu Confused
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mer 01 Juil 2015 9:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends le problème ; la Duployé serait plus appropriée dans ce cas, puisqu'elle note les voyelles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Ven 03 Juil 2015 2:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, cela serait peut-être plus simple... Pour ce qui est de la (re)lecture, est-ce que vous pensez que la Duployée est plus simple que la Prévost-Delaunay ? J'ai été surpris de voir que en Prévost-Delaunay des signes d’initiales peuvent correspondre à énormément de sons (a,é,è,i,oi pour un point à gauche, o,u,eu,ou,ui,oui pour un point au dessous).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 03 Juil 2015 8:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De mon point de vue, pour avoir essayé les deux méthodes complètes, la Duployé est incontestablement plus simple à apprendre et à relire. Mais attention : plus simple à apprendre ne signifie pas forcément plus simple à utiliser. Une fois la théorie bien comprise, c'est la pratique qui prend le relais. Et là, tout le monde constate la même chose : ce sont les plus doués qui vont le plus vite !
Et puis je crois qu'il faut que la méthode vous "parle" ; je vais vous raconter ce qui m'est arrivé. Quand j'ai voulu apprendre la sténo, je me suis procuré le manuel complet du systéme Prévost-Delaunay de M. Hautefeuille, et je l'ai suivi consciencieusement, page après page. Mais j'avais beau m'appliquer, rien n'y faisait ; j'oubliais le lendemain ce que j'avais appris la veille. Je ne progressais pas, j'étais obligé de revenir constamment sur ce que j'avais appris. Bref, au bout d'un moment, j'ai laissé tomber, découragé par les incompatibilités auxquelles j'étais résolument réfractaire !
Quelques années plus tard, je suis tombé par hasard (?) sur un manuel de Duployé fondamentale. Comme il était en promo, avec le corrigé des exercices, je l'ai acheté par curiosité. A peine avais-je commencé à le parcourir, que j'ai cru retrouver une vieille copine ! Je ne sais pas si vous croyez à la réincarnation, mais je vous assure que j'ai cru retrouver d'anciennes amours. Tout m'y paraissait d'une clarté de cristal, et j'avançais avec une grande facilité, tant ça me semblait logique et évident. Le plaisir que j'y prenais n'avait rien à voir avec le pensum qu'avait été l'apprentissage de la Prévost-Delaunay. Je ne sais pas si c'est moi qui ai choisi la méthode Duployé ou si c'est elle qui m'a choisi, mais il y a eu réellement un coup de foudre !
Quand une telle chose vous arrive, vous ne doutez plus que la méthode vous convienne : c'est évident.
Pour la plupart des sténographes, cependant, il n'y a pas eu de choix. Ils ont appris le système qui était en vigueur dans leur école, quand ils avaient quinze ou seize ans. Certains ont bien accroché, d'autres non. Il y en a eu certainement beaucoup qui ont été dégoûtés, mais on ne parle pas de leur échec. Peut-être qu'une autre méthode leur aurait mieux réussi, mais on ne leur a pas laissé expérimenter cette possibilité. Si j'avais été dans ce cas, et qu'on avait voulu m'apprendre la Prévost-Delaunay, j'aurais sûrement été un vrai cancre, et je n'aurais plus jamais voulu entendre parler de sténo de toute ma vie !
C'est pourquoi, quand on veut apprendre la sténo en autodidacte, il est bon de regarder rapidement les diverses méthodes, avant de faire son choix. Il y en aura forcément une qui vous attirera plus que les autres. C'est la meilleure manière, selon moi, d'aborder le problème. Et c'est pourquoi les sites comme ceux qui sont relayés par ce forum sont si importants ; ils donnent un bon aperçu des différents systèmes, et permettent de bien s'imprégner des signes sténographiques qu'on aura à pratiquer. On ne remerciera donc jamais assez Yvon pour ce site et ce forum, ni Fanchon et Arsenic pour leur travail sur leurs méthodes respectives !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Sam 04 Juil 2015 3:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle belle histoire, c'est formidable ce qui vous est arrivé ! Je pense que je vais suivre vos conseils et essayer de me procurer une méthode pour le système Duployé (peut-être pas celle de la BN Razz) afin de comparer avec le Prévost-Delaunay. J'ai une bonne mémoire donc contrairement à vous, j'ai pu facilement retenir l'ensemble des signes, cependant j'ai plus de mal avec les règles qui font omettre la représentation de certains sons, créant ainsi certaines ambiguïtés. Au départ j'avais opté pour cette méthode car c'est celle qui m'avait semblé la plus "lourde", la plus complète. Je fais du piano et quand je cherche une partition, je me dirige toujours vers celles qui ont beaucoup d'annotations comme les éditions Cortot ou Ekier/Paderewski, c'est pourquoi j'ai été attiré par la Prévost-Delaunay... mais peut-être que finalement la Duployée me sera plus adaptée si elle représente tout les sons (après je sais qu'il y à la métagraphie, mais je suis très attiré par "l'intégrale").

En tout cas c'est un plaisir de pouvoir discuter avec un passionné de sténographie comme vous, les informations concernant la sténographie sont rares (ou difficilement accessibles), et comme vous, je ne peux que louer le travail de Yvon pour ce site et toutes les personnes qui y interviennent !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 533
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Dim 05 Juil 2015 1:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous êtes assez avancé dans la méthode Prévost-Delaunay, et si vous avez jusque là bien compris et intégré les règles, je ne vous conseille pas de vous tourner vers une autre méthode : il est trop tard. Dans mon cas, l’avantage a été que j’avais complètement oublié tous les signes de la Prévost-Delaunay quand j’ai découvert la Duployé ; je repartais donc à zéro sans subir l’influence néfaste d’un savoir antérieur. Dans votre cas, vous auriez à combattre la confusion qui naîtrait inévitablement de la rencontre de deux systèmes différents. C’est avant de commencer à étudier la sténo qu’il faut survoler les différentes méthodes pour en choisir une qui vous « parle », ou qui vous séduit le plus. Mais dès que votre choix est fait, et d’autant plus que vous accrochez bien au système choisi, mieux vaut continuer, quitte à en baver un peu pour surmonter les obstacles. Si vous avez opté pour la méthode complète, et si elle vous paraît un peu lourde, rien ne vous empêche de vous procurer la méthode simplifiée, et de voir alors, en comparant, si cette dernière ne vous convient pas mieux. Plus tard, le passage de la simplifiée à la complète pourra peut-être se faire plus facilement. Vous conserveriez ainsi les mêmes signes, et ne seriez pas désorienté par trop de différence ; ce ne serait qu’une variante. Vous pourriez même être satisfait d’en rester à la méthode simplifiée. Mais au point où vous semblez être, tout abandonner pour passer à la Duployé ne me paraît pas une bonne idée.
Maintenant, tout dépend dans quelle optique vous étudiez la sténo. De mon point de vue, il y a deux sortes de personnes intéressées :
Premièrement, celles qui considèrent la sténo uniquement pour son côté pratique, et qui veulent obtenir de la rapidité dans la prise de paroles. Ce sont donc des gens pour qui, en résumé, la main a plus d’importance que la tête. Puisque vous êtes pianiste, vous comprendrez que ce sont des gens qui rêvent de virtuosité. Ce fut mon cas, et pendant longtemps, je n’ai pas imaginé qu’on pouvait étudier la sténo pour d’autres raisons.
Et puis, j’ai fini par comprendre qu’il y a des gens qui s’intéressent à la sténo pour le plaisir intellectuel qu’ils prennent à en décortiquer le mécanisme, le génie interne, l’ossature, l’architecture, la conception ; bref, qui sont plus attirés par le cerveau que par la main, et pour qui la rapidité d’écriture est tout à fait secondaire. Ils vont même jusqu’à apprendre plusieurs systèmes pour faire de la sténo comparée, comme d’autres font de la littérature ou de la grammaire comparée !
C’est un peu comme les robinets : si votre désir est d’obtenir de l’eau, un robinet, ça sert à ça. Vous n’en voyez alors que le côté pratique.
Mais il y a aussi des gens qui dessinent, construisent, imaginent des robinets de toutes formes, de toutes tailles et couleurs ; des « designers », plus que des plombiers. Qui peuvent passer du temps à concevoir des robinets dans le vide, simplement pour le plaisir intellectuel que ça leur procure, et ils méritent tout autant notre respect !
Si vous êtes dans ce deuxième cas, peu importe le système de sténo choisi ; étudiez-les tous, si ça vous fait plaisir. Mais si vous apprenez la sténo en espérant gagner en rapidité d’écriture, alors croyez-moi : il faut obligatoirement vous focaliser sur un seul système, et le pratiquer à fond.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kurka Wodna



Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 36

MessagePosté le: Dim 05 Juil 2015 2:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends qu'un changement de méthode puisse interférer sur l'autre au début, mais j'ai l'habitude de manier plusieurs types d'écritures (Musicale, Grec, maintenant la sténographie et quelques bases en sténotypie) et je pense être capable de séparer les deux systèmes si je devais en essayer un autre. Le problème est, comme vous l'avez souligné que je suis déjà bien avancé dans l'apprentissage de la méthode, et que je n'ai pas eu l'occasion de véritablement comparer les différents systèmes (j'ai tout de même lu sur le site les caractéristiques respectives des 3 systèmes, mais comme la sténographie était à ce moment quelque-chose de très abstrait, et que je n'avais aucune pratique, il me manquait des éléments pour les confronter).
Une alternative intéressant serait peut-être la version simplifiée, mais l'expression "simplifiée" me déplaît un peu, car j'ai peur que certains sons ne soient pas représentables avec cette version (je me trompe peut-être, mais pour moi "simplifiée" signifie suppression (prenez une version simplifiée d'une partition de Chopin, c'est plus facile mais cela n'a plus aucun intérêt sur le plan musical...), en revanche quand on parle de Duployé "intégrale" on comprend tout de suite ce que cela signifie !).

Pour ce qui est de l'usage de la sténographie, je me retrouve dans les 2 catégories de personnes que vous avez cité... c'est dans ma nature, je m'intéresse un peu à tout Smile Je suis aussi intéressé par le côté artistique des sténogrammes que par le côté pratique et par l'apprentissage ! J'ai vraiment envie d'écrire beaucoup en sténographie, et pour moi la facilité de relecture est très importante, c'est pourquoi j'hésite à apprendre le système Duployé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Textes-Discussions en sténo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com