Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dostoievsky et Anna la sténographe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Mer 16 Nov 2011 1:21 pm    Sujet du message: Dostoievsky et Anna la sténographe Répondre en citant

Voici un exploit sténographique qui mérite d'être mieux connu.

En 1866 Dostoievsky, devenu veuf, et âgé de 45 ans, dicte son roman "Le Joueur"
(il sait de quoi il parle, étant un joueur lui-même) en 26 jours à la belle sténographe Anna Vavelberg Snitkina,
envoyée par un ami Milyukov, une femme intelligente et dotée d'un solide caractère. Il tombe amoureux
de cette jeune femme de vingt ans, et l'épouse l'année suivante.

Sur Anna Dostoyevskaya, voir :
http://en.wikipedia.org/wiki/Anna_Dostoyevskaya
http://russiapedia.rt.com/on-this-day/november-10/

Ici vous pouvez voir un extrait (5 minutes) d'un film russe sur Dostoievsky, où est imaginée la rencontre
entre Dostoievsky et Anna Snitkina (russe sous-titré en anglais), de façon plausible d'après les données
dont on dispose. On voit Dostoievsky tester les compétences de la jeune femme avec un petit essai
(ceci commence à 3'04) ; il s'inquiète de sa lenteur vu le délai de quatre semaines qui lui est imposé :
http://www.youtube.com/watch?v=jT3j8oDCz-I

Ce film de 1981, pour lequel l'acteur jouant Dostoievsky, Anatoly Solonitsyne, a eu un prix au Festival de Berlin,
est consacré à l'épisode sténographique, et s'appelle "Vingt-six jours de la vie de Dostoievsky",
Двадцать шесть дней из жизни Достоевского

http://www.kinoglaz.fr/u_fiche_film.php?lang=fr&num=197

Anna Snitkina était la meilleure élève du professeur P.-M. Olkhine. Anna a sauvé la mise à Dostoievsky,
menacé par son éditeur de perdre ses droits s'il ne livrait pas son roman dans les temps. Elle commence
le soir de son engagement, le 4 octobre 1866, Dostoievsky faisant observer qu'une femme sténographe
a l'avantage sur un homme ne ne pas se mettre à boire. Elle prendra la dictée jusqu'à 10 heures par jour.
Le 30 octobre, elle a terminé le travail : c'est le jour de l'anniversaire de Dostoievsky. Le 8 novembre
Dostoievsky demande Anna en mariage. Il l'épouse le 15 février 1867.

L'aveu de son amour par Dostoievsky s'est fait dans des conditions hautement littéraires. Il a déguisé
sa demande sous la forme d'un roman où un homme âgé, malade, troublé, tombe amoureux d'une jeune fille.
Il voulut savoir si Anna considérait comme plausible que le personnage de la jeune femme rende son amour
au personnage masculin. Anna ayant répondu positivement, Dostoievsky lui avoua que le personnage de roman
n'était autre que lui-même. Nous connaissons ces détails par les mémoires d'Anna, rédigés peu avant sa mort en 1918 :
http://www.dartmouth.edu/~karamazo/bio07.html
http://versautomnal.over-blog.com/16-categorie-630228.html

Témoignage d'Anna, vu ici :
http://versautomnal.over-blog.com/16-categorie-630228.html

"J’étais assise sur une chaise, près de la porte. Lui se tenait à son bureau. Nous avons bavardé. Il me paraissait
défait, abattu, épuisé, malade; il venait d’ailleurs de me déclarer qu’il était atteint d’épilepsie. Tantôt il s’asseyait,
tantôt il déambulait dans la pièce en fumant des cigarettes. Il m’en a offert une, mais je n’ai pas accepté, disant
que je ne fumais pas. « Peut-être est-ce par politesse que vous refusez de fumer ? » Je lui ai répliqué que
je détestais voir des dames fumer. Je le trouvais vraiment extrêmement bizarre. Je me suis alors souvenue
des paroles d’Olkhine : « C’est un homme très maussade. » J’ai même cru que notre affaire ne marcherait pas
parce qu’il disait : « Nous verrons si nous pouvons travailler ensemble, nous allons essayer. » Puis il m’a
demandé mon nom; J’ai dit : « Anna Grigorievna. » Il l’a oublié plusieurs fois par la suite, et me l’a redemandé
à maintes reprises.
 
Nous avons bavardé assez longtemps, je commençais même à éprouver du dépit en voyant que nous ne nous
mettions pas à la tâche. Enfin, il me demanda de faire un essai : il commença à me dicter un passage du
Messager russe que je devais ensuite lui transcrire exactement en écriture ordinaire. Il a démarré
à un rythme si rapide que l’ai interrompu, disant que je n’étais pas habituée à écrire à une telle vitesse.
Il a alors un peu ralenti. Après qu’il eut dicté, je commençai aussitôt à la transcription. Pendant ce temps,
il allait et venait dans la pièce. De toutes nos sténographes, je suis la plus rapide, je déchiffre même
bien plus vite qu’Olkhine, c’est pour cela que je me suis mise aussitôt à transcrire.
 
Mais il m’a fait remarquer que c’était assez long. Était-il grossier, ou trop franc ? Puis il a vérifié mon travail;
il a trouvé deux oublis de prépositions et m’en a fait la remarque d’une manière extrêmement brusque.
Il était comme désemparé et paraissait incapable de trouver ses idées. Plusieurs fois, il s’est mis à marcher
dans la pièce, comme s’il avait oublié ma présence; il paraissait absorbé par ses pensées; je craignais même
de le gêner. À la fin, il m’a avoué qu’il n’était pas en état de me dicter et m’a demandé si je ne pouvais
revenir le soir, vers huit heures. J’ai accepté. J’ai mis mon chapeau, pris ma serviette et je l’ai salué.
Comme je partais, il m’a déclaré : « Vous savez, j’étais content lorsque Olkhine m’a proposé de m’envoyer
une dame plutôt qu’un homme; cela vous étonnera sûrement et vous allez m’en demander les raisons. Eh bien !
un homme n’aurait pas manqué de se mettre à boire; mais avec vous, j’espère, pas de danger de cette sorte. »
Je lui ai répondu qu’il pouvait être tranquille à ce sujet.
 
Il m’a raccompagnée jusqu’à la porte de sa chambre. J’ai donné vingt kopecks à la jeune fille
qui m’avait aidée à reboutonner mes vêtements. Je dois dire que Dostoïevski m’avait fortement déplu,
et que ma première impression était des plus désagréables."


Cette histoire a été réutilisée dans une pièce toute récente.

La pièce "The Stenographer" a été montée dans le Maryland, aux Etats-Unis, en septembre 2011.

http://dctheatrescene.com/2011/09/05/a-professor-a-stripper-and-dostoevsky-preparing-for-the-stenographer/

http://dctheatrescene.com/2011/09/07/the-stenographer/

Un professeur dialogue avec une strip-teaseuse. Le titre fait allusion au fait que Dostoievsky obsède
le personnage du professeur.

L'auteur de la pièce, Zoe Mavroudi, explique ceci :

“It was almost like the ultimate literary affair, where a love is born out of writing,” she said. “Where it’s impossible
to distinguish the love from the book.” For Mavroudi, Dostoevsky’s wife, is a symbol of “the fact that nobody
can remain a stenographer for too long. Once your writing becomes personal and deeply felt, it’s no longer
stenography. It’s no longer just words, and it’s not something you can walk away from.”

Mais cette pièce n'est pas la première sur le sujet, puisque "Dostoevsky in Love" avait été montée en 1987.
Texte anglais intégral ici :

http://www.csus.edu/indiv/b/bankowsky/d2.htm
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com