Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comparaisons de systèmes d'écriture abrégée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Jeu 15 Déc 2011 2:49 pm    Sujet du message: Comparaisons de systèmes d'écriture abrégée Répondre en citant

Chose suffisamment rare pour être signalée, une étude analytique comparative (16 pages) de quatre systèmes d'écriture abrégée américains, publiée, chose un peu inattendue a priori, mais logique a posteriori, dans une revue australienne de criminalistique. Il s'agit au départ d'une communication à un congrès annuel de criminologues américains (1991), l'auteur étant alors analyste de documents au Laboratoire de criminalistique du Service postal américain (US Postal Inspection Service) à Chicago.

Thomas Finch, Class characteristics of alphabetic speedwritng shorthand systems. Journal of Forensic Sciences, JFSCA, 37,1, janvier 1992 : 265-280.

http://library-resources.cqu.edu.au/JFS/PDF/vol_37/iss_1/JFS371920265.pdf

Finch compare ces quatre systèmes : Speedwriting, Stenoscript ABC Shorthand, Super Write, et un quatrième, dû semble-t-il à un certain Gregg Condon, et qui ne semble pas avoir de nom bien défini. Il fournit des tableaux permettant une comparaison facile et précise des signes.

Il ne s'agit pas de systèmes utilisant des techniques de compression sur la base de l'écriture courante inchangée, notamment au clavier, mais de systèmes ayant recours à une proportion variable de signes inventés inspirés des lettres de l'alphabet latin.

On pourrait compléter son travail en examinant dans cette perspective le Système français d'écriture abrégée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Jeu 09 Mai 2019 5:16 pm    Sujet du message: Systèmes écriture abrégée Répondre en citant

Voir aussi :

SFEA

Écriture abrégée pour l’anglais Alpha Shorthand

Cordeil-Le Millin, MERAS

Abbreviated Longhand de Weaver, 1908 (voir ici)

Écriture abrégée Personal Shorthand (Briefhand)

Carter Briefhand, 1957

Écriture abrégée de l’espagnol Escrimatic

Escritura rápida de Maria Rosada-Medina (voir ici)

Speedwriting

Forkner Shorthand (voir ce forum sous Speedwriting)

Super Write (voir ici)

ABC Shorthand / Stenoscript (voir ici)

Alpha Shorthand : voir rubrique spéciale

EasyScript et dérivés apparents (voir ici)

Hy-speed Longhand de Andrew Graham Sexton

Quickhand de Jeremy Grossman, 1976

Abbreviatix Shorthand de Benjamin Friedlander, 1980

AgiliWiting d’Anne Gresham, 2001

BakerWrite, Heather Baker, vers 2004 (voir ici)

Brévigraphie / résographie de Duval (= ? le professeur Jolly, Brévigraphie)

Karam’s Shorthand

? Sténo-dactyle de Marcelle Machuron-Bret


Dernière édition par mttiro le Ven 10 Mai 2019 6:57 pm; édité 14 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 6:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Maria Rosado-Medina / Mary Rosado
Escritura rápida, 1994
Diccionario de abrevituras, 1995

Brève présentation :
https://fr.slideshare.net/mobile/PROFESORAREYESGUZMAN/escritura-rapida-a
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 5:25 pm    Sujet du message: Stenoscript Répondre en citant

Manuel Claude Avancena (1923-1987) a sa biographie ici :

https://1stbattalion24thmarines.com/the-companies/headquarters/a/manuel-claude-avancena/

Il a conçu le système d’écriture rapide avec les signes usuels, ABC Shorthand, ensuite appelé Stenoscript.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Stenoscript
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 5:36 pm    Sujet du message: EasyScript Répondre en citant

Il n’est pas facile d’avoir des informations sur la méthode EasyScript.

Voir ici :

https://penandthepad.com/learn-easyscript-shorthand-8573488.html

http://easyscript.com/uses/speedwriting.asp

Il en a été dérivé MiniScript, qui utilise des symboles spéciaux à la place des lettres usuelles :

http://easyscript.com/miniscriptshorthand.asp

http://easyscript.com/Miniscript_Code.pdf

Et aussi Quickscript :

http://easyscript.com/uses/details_quickscript.asp
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 6:28 pm    Sujet du message: Weaver Abbrevited Shorthand Répondre en citant

Angus B. Weaver
Abbreviated Shorthand, A Manual Of Short Forms For Longhand Writers,

Placing within their reach an ultimate efficiency equalling
that commonly sought thru shorthand in its popular
use, and necessitating the learning of only the simplest adjuncts
to make immediately available...

173 pages
1908

L’ouvrage est lisible sur archive.org

https://archive.org/details/abbreviatedlongh00weaviala/page/n4

« These forms are interchangeable with the ordinary
longhand, and may, therefore, be used in whole or in any
part, at the option of each writer, according to the degree
of condensation which he desires to adopt. They can be put
to use in his routine work either singly or a few at a time
from the very start, thus admitting of an immediate and ever
increasing gain in speed, by a gradual and natural process,
without the necessity of a stated and laborious course of practise
for the mastery of an entire "system" and a complicated and difficult technique,
before beginning any practical use thereof, as in shorthand ».


On peut se faire une idée de l’aspect visuel de cette écriture simplifiée
en allant à la page 75.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 7:08 pm    Sujet du message: BakerWrite Répondre en citant

Heather Baker : BakerWrite, vers 2004

https://www.bakerthompsonassoc.co.uk/products/bakerwrite-1

https://m.youtube.com/watch?v=PQDxsU8bjgY
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 18 Mai 2019 2:05 pm    Sujet du message: Lemaster SuperWrite Répondre en citant

A. James Lemaster (et alii) a créé à la fin du XXe siècle une sorte d’écriture rapide appelée SuperWrite.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/SuperWrite

http://mrsley.tripod.com/business/id2.html

J’ignore à quoi ça ressemble visuellement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 22 Mai 2019 10:45 am    Sujet du message: Chauvin, écriture abrégée mixte, 1836 Répondre en citant

Chauvin, méthode mixte d’écriture abrégée, 1836

L. P. L. Chauvin a publié en 1836 à Paris Nouveau système de sténographie (Google Books). Tout ce que je sais sur Chauvin, c’est que, à la date de publication, il était ancien avoué à Saint-Lô. Son exposé est rédigé de façon soigneuse et argumentée.

Après trois parties consacrées à sa sténographie, Chauvin explique dans une quatrième partie que la sténographie ne sera jamais apprise que par une infime minorité. Mais il serait utile de proposer une « écriture abrégée » d’accès très facile. Pour Chauvin, la solution, jamais proposée jusqu’ici selon lui, c’est de combiner la sténographie et l’écriture courante en un « terme moyen ».

L’idée est de conserver les mots importants en écriture courante, quitte à les tronquer à la finale et à remplacer cette fin par un point. Puis de remplacer les mots-outils tels que le, les, qui, ou des assemblages de tels mots comme je vous, de qui, etc., par des sténogrammes.

Malgré la carence des numérisateurs (qui, comme trop souvent, ont négligé de déplier les planches en fin d’ouvrage), on arrive à voir un bout de deux planches et à se faire une idée du résultat. Ce qu’on voit, ce sont des textes de La Bruyère, puis de Vauvenargues, avec l’application de ce principe de mixité.

Que gagne-t-on ainsi ?

Dans ses considérations initiales, Chauvin ne promet pas la lune.

« Si l'on songe que les mots qui, que, nous, vous, et autres monosyllabes, exigent, terme moyen, sept à huit mouvemens de la plume pour être tracés avec les caractères de l'écriture ordinaire, tandis que chacun d'eux peut être tracé d'un seul mouvement par un signe sténographique, on croira sans peine que l'écriture usuelle, avec ce procédé, gagnera considérable ment en rapidité sur l'écriture privée de ce moyen, quelque petite que soit la part des abréviations sténographiques.

Ainsi, le savant, le littérateur, l'avocat, le négociant, enſin tout homme, soit qu'il compose, soit qu'il copie, (et qui ne fait pas l'un ou l'autre, ou l'un et l'autre ?) n'emploiera plus que six heures, par exemple, à faire ce qui lui en prenait sept; un travail de sept jours sera terminé en six jours; sur sept mois il en économisera un qu'il pourra utiliser autrement, ne fût-ce qu'à se reposer; enfin pour pousser ce calcul encore plus loin, il arri vera qu'au lieu de sept années de travail effectif employées à une opération machinale et fatigante, il n'en emploiera que six, et qu'il épargnera ainsi une année tout entière, c'est-à-dire qu'il prolongera d'autant sa vie. « Economisez le temps, dit Franklin, . car la vie en est faite. »

« Le temps, dit-il encore, c'est de l'argent » ; et cette raison doit être sentie dans un siècle d'argent. On comprend que par ces derniers mots nous ne voulons pas désigner l'honnête successeur de l'âge d'or, mais bien le siècle essentiellement financier et calculateur que nous appelons le dix-neuvième siècle.

Nous sommes donc bien convaincus que personne ne contestera l'utilité du but que nous nous proposons, et que chacun va nous dire : « assurément, nous ne demandons pas mieux que d'abréger d'un sixième ou d'un septième notre travail quotidien, et nous adoptons votre procédé, mais à condition que nous l'apprendrons en un clin d'œil, et que son application n'exigera de nous ni plus de soin, ni plus d'attention que nous n'en mettons à tracer, tant bien que mal, les caractères que notre plume est habituée à former depuis notre enfance. »

Cette condition est précisément celle que nous nous sommes imposée à nous-même, et voici comment nous avons entendu la remplir ».

La proposition de Chauvin de manque pas de mérites. Ce qui m’étonne toutefois, c’est la faiblesse de son ambition. Il a certes critiqué judicieusement les annonces hyperboliques de bien des concepteurs de sténographies, qui ont pour effet de décevoir, de décourager, et de pousser à un rapide abandon. Mais si je comprends bien, Chauvin part à l’excès inversé puisqu’il ne promet que d’économiser 1/7 du temps, soit 14 %. Comme l’indique Fred ailleurs sur ce forum, la vue pragmatique, c’est qu’une écriture abrégée, de n’importe quelle sorte, devient rentable dès qu’elle permet de doubler à peu près la vitesse d’écriture courante, donc d’atteindre dans les 40 à 50 mots / minute. Chauvin semble en être loin.


Dernière édition par mttiro le Ven 24 Mai 2019 6:57 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 656
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mer 22 Mai 2019 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai ; il faut pourtant lui reconnaître le mérite d'avoir essayé. Il avait bien senti qu'en France, une sténo pure ne pouvait être étudiée que par une minorité. D'un autre côté, il avait conscience des bienfaits d'accroître sa rapidité d'écriture. S'il n'a pas été efficace dans la réalisation, son intention était bonne. Peut-être au moins aura-t-il inspiré quelques successeurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 24 Mai 2019 7:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

A posteriori, je suis étonné que la proposition de Chauvin n’ai pas été reprise par d’autres auteurs. Enfin à ma connaissance, parce que, comme il y a eu en Europe occidentale des centaines de méthodes tachygraphiques depuis 500 ans, en particulier au XIXe siècle, il doit bien y avoir d’autres pionniers pour avoir proposé une telle solution modeste mais utile.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Mer 05 Juin 2019 7:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le système d’écriture abrégée BakerWrite SpeedWriting (dont la nature précise est une sorte de secret commercial) est présenté sur le site de Pitman Training (qui l’enseigne, mais apparemment a renoncé par ailleurs à enseigner Pitman) comme permettant d’atteindre une vitesse qui semblerait être simplement approximativement le doublement de la vitesse d’écriture manuscrite usuelle.

C’est vraiment très utile pour un grand nombre d’utilisateurs, probablement le plus grand nombre, mais ce n’est pas non plus un objectif très élevé. D’autant que, si je comprends bien, il ne s’agit pas d’un palier laissant attendre un possible palier supérieur si on juge utile d’y travailler, et le système ne permet pas de faire mieux, et semblerait plafonner à 40 wpm.

« SpeedWriting with Pitman Training comprises three lessons; you will learn about silent letters and vowels, phonetics and prefixes through a combination of exercises and dictation practice until you are reaching speeds of up to 40 wpm ».
https://www.pitman-training.com/our-courses/speedwriting/

Le cours introductif de Teeline proposé par Pitman Training vise plus haut, puisqu’il annonce qu’il permet d’atteindre 40 à 80 wpm.
https://www.pitman-training.com/our-courses/shorthand-fast/

Enfin, le niveau du cours de Teeline le plus élevé chez Pitman Training fait passer l’élève de 80 à 120 wpm.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Dim 09 Juin 2019 4:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En explorant ce site, je retrouve un post que j’avais oublié, celui qui concerne Feutry. Voir la rubrique : Les prétendues notes tironiennes de Feutry, 1775.

L’ouvrage d’Aimé Ambroise Joseph Feutry (Lille 1720 - Douai 1789), dont le sous-titre indique bien qu’il ne s’agit nullement de notes tironiennes à proprement parler, mais d’un « recueil d’abréviations », est un gros dictionnaire de français (près de 400 pages avec 26 mots par page complète). Cet ouvrage « utile aux personnes qui ont beaucoup d’écritures à expédier » (expédier = exécuter rapidement, et non envoyer), donne pour chaque mot une abréviation en écriture normale.

http://www.archive.org/stream/manueltironieno00feutgoog#page/n8/mode/2up

Feutry indique dans son introduction, page 27, qu’il vise à doubler la vitesse de notation par rapport à l’écriture courante.

Les abréviations sont pour la vue, Feutry partant des lettres composant le mot et en en supprimant certaines, en particulier, très souvent, les lettres-voyelles intérieures. Ainsi « abominablement » devient : abmnbm. Dans l’ensemble Feutry a tendance a réduire le mot à son squelette de lettres-consonnes, avec eventuellement une suppression à la fin. Mais il n’est pas rare qu’il conserve une voyelle intérieure, souvent la première rencontrée.

Il ne pratique pas l’ « abréviation contracte » apparue dans la Duployé métagraphique, où des phonèmes intérieurs sont effacés et où sont notées une ou deux consonnes du début et la dernière consonne du mot (évidemment, la sténographie Duployé note des sons, tandis que Feutry utilise les lettres du mot tel qu’il est écrit, et non prononcé). Curieusement, Feutry n’expose d’ailleurs pas les principes auxquelles il a recours.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 14 Juin 2019 10:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Information bibliographique :

J’avais commandé ce livre : Système français d’écriture abrégée, Méthode Jacqueline Dumain, Fontaine-Picard, 1998. Le libraire l’avait vu comme disponible sur sa base de données. En fait il épuisé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 656
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 14 Juin 2019 3:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Prospectez sur Internet, vous finirez par le trouver, peut-être dans une autre édition.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com