Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L’okygraphie d’Honoré Blanc, 1801

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 06 Avr 2019 11:06 am    Sujet du message: L’okygraphie d’Honoré Blanc, 1801 Répondre en citant

Je l’ai deja signalé juste en passant jadis, mais j’y reviens.

Le citoyen Honoré Blanc publie à Paris l’an 9, où 1801, son ouvrage L’Okygraphie, d’environ 160 pages. On le trouve sur Google Books. Le grec ōkús veut dire rapide.

L’ouvrage commence, comme souvent, par un long Discours préliminaire. Blanc y accorde un intérêt particulier pour l’usage secret de sa méthode. C’est un classique, mais dans son cas, l’insistance est particulièrement appuyée,-puisque, non content d’y consacrer quatre pages dans les préliminaires (xxxiii à xxxvii), il y revient encore aux pages 56-63. L’okygraphie permet la discrétion et même le secret qui sied aux diplomates et même à certains praticiens de l’art épistolaire. Blanc a proposé sa méthode au gouvernement, à des usages confidentiels, mais sans succès. « La politique, l’amitié, et surtout l’amour, sont donc tributaires de l’Okygraphie ».

Qu’est-ce qui rend la méthode si propice au secret ? C’est que, à vrai dire, elle ne manque pas de lourdeur. Le stock des signes n’est pas gigantesque, mais la méthode exige le recours à du papier rayé à quatre lignes, permettant un positionnement variable des signes en hauteur, comme pour la notation musicale.

L’utilisateur, ayant dûment prévenu son correspondant, peut dès lors opérer des « changements de clef », d’où l’ « inextricabilité » du dispositif.

On peut noter C, V, CC (bl, br, fl...), VC (af, oiv, il, sur...), VCC (abr, egr...), etc.

Le citoyen Blanc a fait au moins un émule, Cyprien Godfroy, qui publie en 1802 L’Okygraphie méthodique (sur Google Books).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 06 Avr 2019 11:10 am    Sujet du message: Okygraphie Répondre en citant

Sur l’Okygraphie de Blanc, je me permets de coller ici ce que j’avais écrit le 27 septembre 2011 :

L'okygraphie a été conçue par Honoré Blanc, 1801, troisième édition 1819, consultable en ligne, exposant une méthode « qui a reçu le suffrage unanime des hommes instruits et désintéressés qui avaient assisté à [ses] cours ».

S. M. l'Empereur de toutes les Russies a fait parvenir à l'Auteur une "bague enrichie de diamants", comme rapporté par le Moniteur du 21 ventôse an 10, etc., etc.

Hélas, cette heureuse époque n'est plus
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 06 Avr 2019 11:19 am    Sujet du message: Okygraphie Répondre en citant

Un autre auteur a présenté une « okygraphie », mais qui n’a rien à voir avec la méthode de Blanc, si ce n’est le nom.

Il s’agit, et je l’avais mentionné en 2011 sans consulter l’ouvrage, disponible sur Google Books, de :
F. N. Paget, L'okygraphie sacrée ou Nouveau cours de Sténographie gallico-latine à l'usage de M. M. les ecclésiastiques..., Lyon / Paris, 1840. L’auteur était un ecclésiastique, apparemment du diocèse d'Annecy.

L’ouvrage est en fait distribué en deux parties. La première présente une méthode dérivée de celles de Taylor et de Prévost. La deuxième présente une méthode inspirée de celle de Conen de Prépéan.

Hélas, les gens qui ont numérisé le livre n’ont pas pris la peine de déplier les planches à la fin (plaie courante), en sorte qu’on ne sait pas à quoi ressemblent les signes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Sam 06 Avr 2019 1:12 pm    Sujet du message: Okygraphie Répondre en citant

Une autre méthode à portée est celle de A. Boisduval et H. Lecoq, Tacholographie, Paris, 2e édition 1826.

Là encore, les lignes d’une portee correspondent aux voyelles, et les lettres de tracé usuel y sont perchées de la manière qui convient pour noter les syllabes.

De même la Zigzagraphie alphabétique et universelle à la portée de tout le monde, par L. J. Dublar, lieu inconnu, 1833, 9 pages.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com