Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

John Byrom, Universal English Shorthand, 1767

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 969

MessagePosté le: Ven 12 Avr 2019 1:21 pm    Sujet du message: John Byrom, Universal English Shorthand, 1767 Répondre en citant

John Byrom, Universal English Shorthand, 1767

Byrom est un auteur notable dans l’histoire de la sténographie anglaise. Pitman le donne comme ancêtre de William Williamson 1775. Ce dernier, et Byrom directement, ont influencé Samuel Taylor 1786. De Taylor vient Harding, et Pitman sort en partie de cette lignée de tradition.

Sur la biographie de John Byrom (1692-1763), qui n’était pas qu’un pionnier de la sténographie, voir Wikipedia en anglais. Byrom commence à travailler tôt sur la sténographie (1721), donne ensuite des leçons privées, mais sa méthode n’est publiée que quatre ans après sa mort, à Manchester. Elle a connu un certain succès, notamment par les ouvrages de Molineux, édités jusqu’en 1823. Le dernier ouvrage, anonyme, sur la méthode Byrom signalé par Pitman est date de 1845.

L’ouvrage de 123 pages est lisible en numérisation sur Google Books.

La méthode est basée sur la notation par des symboles (que Byrom appelle « marks ») correspondant à des phonèmes (que Byrom appelle « letters »). On trouvera une description dans Pitman, History of Shorthand, 52-57. Voir aussi :
http://tolaborless.blogspot.com/2016/01/john-byrom-shorthand-part-12.html

S’agissant des consonnes, on trouve une certaine motivation des symboles pour la prise en compte des traits distinctifs : les paires de consonnes en corrélation de voisement se voient attribuer des signes généralement semblables. Mais /s/ et /z/ sont représentés par le même signe, et de même pour /f/ et /v/ (voir plus bas).

La notation des voyelles (autres que celles qui sont intérieures au mot, lesquelles sont omises, comme en hébreu, dit-il) est nettement moins efficace, (1) d’une part parce que la relation avec les phonèmes vocaliques du système anglais est lâche, et (2) d’autre part parce que la notation, incommode, recourt à des points associés au signe de la consonne, selon 5 positions.

Dans l’ouvrage de 1767, voir les consonnes à la,page 18 (vue 17-1Cool et 24, les voyelles à la page 26.

Voici maintenant une précision historique qui s’impose.

Gregg, dans The Basic Principles of Gregg Shorthand, 1922, affirme un point qui mérite examen. Dans la rubrique Le renforcement, j’ai écrit ceci en 2011 :

« Gregg explique, dans le chapitre 5 (à partir de la page 31) que l'innovateur de l'expression de la distinction de voisement des consonnes par l'épaisseur du trait, c'est en fait John Byrom, 1740 (dont par ailleurs le système est monté sur une bonne réflexion phonologique), et il cite la description de Byrom par Thomas Molyneux. Ensuite le système de Samuel Taylor, qui ne connaît pas le renforcement, a été modifié par William Harding (Universal Stenography) en 1823, or c'est dans Harding qu'Isaac Pitman a étudié la sténographie Taylor. C'est de ces sources que Pitman aurait tiré
la structure de son système (1837), et le recours au renforcement, que Gregg condamne comme "a retrograde step". Il considère que, vu l'influence de Pitman, si Pitman n'avait pas pris cette décision, le sort de la sténographie au XIXe siècle eut été très différent ». Cette critique ne manque pas de pertinence, mais la référence historique mérite examen.

Voir le texte de Gregg ici :
http://gregg.angelfishy.net/basicp07.shtml

En fait, Gregg renvoie précisément à Molineux, qu’il cite comme suggérant la possibilité du renforcement, mais il pense que l’utilisation du renforcement (shading) remonte jusqu’à Byrom, qu’il n’a pas pu consulter directement.

Cette supputation de Gregg est incorrecte. Byrom ne recourt absolument pas au renforcement.

Consultons sur Google Books Molineux, An Abridgment of Mr Byroms’s Universal English Short-hand [...] designed for the use of schools, 2nd ed., 1796, 126 pages. A la vue 42-43/126 nous lisons effectivement que, bien que f et v soient représentés par le même signe, « the stroke for v may be made a little thick », avec illustration peu nette dans le texte (l’imprimeur n’a pas réussi le trait gras). Plus loin, notation analogue pour s, z.

La question est de savoir si cette introduction (locale et facultative) du renforcement remonte à Byrom. Non. En effet dans l’ouvrage posthume de 1767, quand Byrom présente le signe unique dévolu à /s/ et /z/ d’une part, à /f/ et /v/ d’autre part, il ne mentionne aucune possibilité de discrimination par renforcement du trait. Il n’en sent pas la nécessité, exprimant l’avis que le contexte suffit à la désambigüisation.

On doit donc en rester à la conclusion que ce serait Molineux qui, le premier, aurait suggéré la possibilité de recourir au renforcement. Ensuite, pour être précis à nouveau, la révision de Taylor par Harding continue cette proposition (William Harding, Universal Stenography, 1823). Google Books permet de lire Harding dans une édition à peine postérieure à 1823. À la page 23 (vue 25-26/65), Harding reprend la formulation de Molineux pour s, z. Mais dans le tableau p. 49, il y a bien une distinction. L’opposition n’est pas faite pour s, z, en revanche.

On doit continuer à estimer que c’est bien Isaac Pitman qui, en 1837, a introduit le renforcement comme un procédé graphique *systématique*, phonologiquement motivé.

Les lecteurs d’Alice au Pays des merveilles seront heureux d’apprendre que la première mention de Tweedledum et Tweedledee figure dans un petit poème drolatique de John Byrom :
https://en.m.wikipedia.org/wiki/Tweedledum_and_Tweedledee
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com