Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelle proportion de tachygraphies "réussies" ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2011 9:33 am    Sujet du message: Quelle proportion de tachygraphies "réussies" ? Répondre en citant

Le petit jeu numérique qui suit consiste à estimer l'ordre de grandeur des systèmes tachygraphiques
post-médiévaux (sur des langues européennes) qui ont "réussi" [voir ma note terminologique en fin].
On exclut la sténotypie.

1) Dans The Story of British Shorthand, Edward Harry Butler donne, après contrôles, une liste soigneuse
de 461 "shorthand systems and expositions published in the United Kingdom" depuis 1588
jusqu'à 1950 inclus. Celui qui regarde cette liste de l'extérieur peut être incrédule ou stupéfait,
mais celui qui s'est intéressé même un peu aux tachygraphies ne s'émeut pas tellement
d'un tel niagara de systèmes.

Voir par exemple ici :
http://www.taquigrafia.emfoco.nom.br/metodosesistemas/chronological_list_of_british_shorthand_systems.pdf

On va arrondir à 500 sur quatre siècles.

2) Les Britanniques ont été les pionniers des tachygraphies modernes, et probablement ils détiennent
la majorité des parts d'inventeurs. Supposons, en étant moins généreux avec les autres nations,
que l'équivalent ait été produit dans les autres pays européens, de la Norvège aux Balkans,
de la Russie au Portugal, en y ajoutant les projections en Amérique du Nord, en Australie.

On arrive à une estimation, forcément grossière, mais assez plausible, d'un millier
de systèmes tachygraphiques (au sens générique), essentiellement du sous-type sténographique stricto sensu,
mais aussi, très minoritairement, du sous-type des systèmes d'écriture abrégée.

3) Aux alentours de l'an 2000, qu'est-ce qui reste, avec une audience non totalement négligeable
(malgré les affirmations peut-être prématurées sur la disparition de la sténo) ?
Des systèmes comme Aimé Paris, Prévost-Delaunay, SFEA, Duployé, Pitman, Gregg, Speedwriting,
DEK, Cima, etc. L'ordre de grandeur est la dizaine ou la vingtaine.

Ainsi, sur un millier de systèmes, il n'en émerge que 1 à 2 pour cent.

4) Il faudrait raffiner cette estimation, notamment pour la raison suivante, assez évidente.
Dans quelle mesure ces systèmes sont-ils distincts ? Noter que Butler emploie avec précision
"systems and expositions". Certaines publications ne sont que des resucées, explicitement déclarées
ou dissimulées, soit telles quelles, soit avec des améliorations (réelles ou supposées : certaines font empirer
gravement la situation) d'ampleur variable.

Comme dans l'histoire de toutes les techniques, chaque innovateur, modeste ou exceptionnel,
s'inspire de ses devanciers, et cela même quand il rompt avec eux, parce que en général,
les percées révolutionnaires sont le fait d'auteurs qui connaissent très bien la littérature du domaine,
et veulent se démarquer des produits plus anciens. Par exemple celui qui repousse l'opposition
entre trait fin et trait appuyé (Duployé, Sweet, Gregg vs. Pitman, Prévost-Delaunay) prend cette décision
en connaissance de cause.

Du coup, on pourra être d'avis que mon ordre de grandeur de 1000, appuyé sur la compilation de près de 500
de Butler, est gonflée. Mais alors il faudrait se livrer à des distinctions d'écheveaux très délicates à établir.
Si je prends la lignée Taylor > Bertin > Prévost > Delaunay (extensible en amont), je dois décider si cette série
est à considérer comme une système unique avec des avatars historiques successifs, ou si, par exemple,
Bertin est une adaptation sans originalité de Taylor, tandis que Prévost a apporté des innovations substantielles.

Par ailleurs, mon estimation suivant laquelle dans l'Occident non-britannique, on a fabriqué autant de systèmes
que chez les Britanniques, est complètement à la louche. Il faudrait par exemple avoir une liste fournie de systèmes
concoctés en France et en Allemagne, pour approcher un peu mieux l'ordre de grandeur.
Je n'ai pas examiné les bibliographies des histoires de la sténographie (il en existe en particulier
en anglais, français, allemand) pour en avoir une idée plus claire.

5) Bref, sans s'étendre à l'excès, il ressort tout de même que la fièvre tachygraphique a saisi une multitude
d'auteurs, souvent ingénieux, parfois chimériques (et parfois les deux), quelquefois un peu stupides,
quelquefois géniaux. Et que, au bout du compte, il n'en reste que peu de vestiges qui tiennent debout.

6) Mais c'est le propre de toutes les entreprises humaines.

7) La question subsidiaire se pose de savoir si les systèmes qui restent sont nécessairement les meilleurs
(selon des critères de jugement à préciser).
Je crois qu'en général c'est le cas, mais je ne me hasarderais pas à affirmer que c'est toujours le cas.
La possibilité existe que des systèmes de valeur aient été oubliés à cause de circonstances
sociales diverses, par exemple parce que l'innovateur n'a pas voulu ou su pousser en avant
son enfant intellectuel. C'est le cas de la Current Shorthand de Henry Sweet, dont j'ai traité
sur ce forum. Faute de praticiens, qui se hasarderait à affirmer que, comparée aux autres méthodes,
elle se révèle clairement défectueuse ? Il y a différentes sortes d'échecs. Et il y a des réussites
bancales. A la fin de sa vie, Sir Isaac Pitman n'était pas aveugle devant les défauts de sa sténographie.


Note terminologique

La terminologie du domaine n'est pas fixée. Dans mon usage personnel, j'ai tendance à utiliser
les mots de la manière suivante, sans être toujours cohérent.

La brachygraphie est toute technique, plus ou moins systématisée, qui permet de condenser les mots,
pas nécessairement à des fins de gain de temps, car il peut s'agir d'économiser
le support d'écriture (vélin dispendieux, etc.), ou pour d'autres raisons, de nature culturelle :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nomina_sacra
La brachygraphie peut se réduire à l'emploi plus ou moins massif d'abréviations dont on truffera les textes,
comme dans les manuscrits médiévaux européens (voir l'exemple islandais que j'ai cité ailleurs).

A l'intérieur de la classe englobante des brachygraphies, figurent la grosse classe des tachygraphies, conçues essentiellement
en vue de la vitesse (grec takhus = rapide). Les brachygraphies non-tachygraphiques couvrant justement
les techniques abréviatives partielles.

Parmi les tachygraphies on pourra distinguer deux sous-catégories : les sténographies au sens strict,
et les systèmes d'écriture abrégée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Dim 30 Oct 2011 4:15 pm    Sujet du message: Nombre de méthodes sténographiques en France Répondre en citant

Le nombre de méthodes sténographiques publiées en France à l'époque moderne, entre Cossard et 1881
a été estimé à 200 environ. Bien entendu, une majorité de ces méthodes ne sont que des variantes,
parfois ténues, d'un véritable système ayant sa personnalité.

Je tire cette estimation de la source indirecte suivante.
Anales de la Sociedad cientifica argentina, tome 16, deuxième semestre 1883, p. 45 :
"Desde el abate Cossard (1651) hasta J. L. Riom (1881), se han publicado mas de doscientos sistemas en Francia,
pero de todos ellos los que han dado mejores resultados, han sido los de Conen de Prepean
y de Hipólito Prevost, que se usan actualmente en el cuerpo legislativo."

Ceci figure dans l'article "La taquigrafia", pp. 33-55, par Angel Menchaca.

Note

Angel Menchaca, qui en 1885 prit la tête du corps des sténographes au Sénat de l'Argentine, est l'auteur
d'un système de notation musicale :
http://www.musicologie.org/publirem/menchaca.html
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Ven 02 Déc 2011 9:56 am    Sujet du message: Nouvelle estimation du nombre de méthodes Répondre en citant

Dans
http://www.fondazionegiulietti.it/downloads/c12pagan.pdf
sont rapportées, au tout début, des estimations du nombre de méthodes de sténographie élaborées dans la seule Italie. Le nombre va de 107 à plus de deux cents.

Comme je l'ai déjà indiqué, en Angleterre, le nombre est d'environ 500 sur quatre siècles.

J'avais donc conjecturé qu'on a pu sortir un millier de méthodes en Europe, mais au vu de ces données italiennes, plus les données sur la France d'après Menchaca 200 à la fin du XIXe siècle), je me demande si je n'ai pas sous-estimé l'ordre de grandeur pour l'Europe.

En effet, rien qu'avec l'Angleterre, la France et l'Italie, on arrive à 800 ou 900 méthodes. Si on ajoute l'Espagne, l'Allemagne, l'Autriche, sans parler des autres pays, on va vite dépasser le millier.

Je rappelle ce que j'ai déjà dit ci-dessus. Bien entendu, la grande majorité de ces méthodes sont des adaptations d'un système donné, parfois sur des points de détail, chaque système étant, en général, créé sous l'inspiration d'un ou de plusieurs autres systèmes, comme il est normal. Si on en avait la possibilité sans tomber dans l'arbitraire, il faudrait regrouper ces méthodes en sous-familles et familles. Le nombre des ces taxons chuterait énormément par rapport au nombre des "méthodes". N'empêche, la débauche d'inventivité, minuscule ou géniale, est impressionnante.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com