Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelques questions un peu originales...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anna



Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 5
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Jeu 09 Sep 2010 9:58 pm    Sujet du message: Quelques questions un peu originales... Répondre en citant

Bonjour à tous !

Voilà voilà, durant les vacances je me suis posé quelques questions (qui peuvent paraître étonnantes) :

1) La sténographie devient-elle un tic ? En effet comme j'ai commencé la sténographie il y a quelques mois, je m'entraînais à sténographier tous les mots que je rencontrais au début, puis progressivement je me suis rendue compte que je transformais mentalement en sténogrammes les mots que je voyais ou que j'entendais de façon trop systématique...on peut dire maintenant qu'ils commencent un peu trop à m'envahir...

2) Existe-t-il des méthodes de sténographie pour les langues orientales comme le chinois ou le japonais ?

3) Les sténogrammes peuvent-ils favoriser la mémorisation de mots ? Un jour que je cherchais à me rappeler le nom de famille d'une personne (que j'avais sténographié), je l'ai retrouvé à partir de la forme du sténogramme : je veux dire qu'il est plus facile de mémoriser des mots dont on a entendu la prononciation et le sténogramme (mémoire auditive et visuelle).

A bientôt et bonne rentrée !
Anna.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 632
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Ven 10 Sep 2010 7:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour et merci pour ces questions vraiment passionnantes !

Pour la première question, j'avais eu un peu la même impression : en entendant les mots je repérais les configurations permettant l'application des incompatibilités, ce qui me donnait l'impression que la sténo s'intégrait profondément à ma façon de percevoir les mots. Rassurez-vous, on finit par reprendre une vie normale !

Deuxième question : je n'en sais absolument rien, je n'ai pas réussi à avoir d'informations sur les méthodes de sténographies adaptées à ces langues (et notamment pour les langues à ton comme le chinois : la sténographie donne-t-elle des indications sur les tons.

Troisième question : j'ai aussi une mémoire plus visuelle qu'auditive, même si ça m'a surtout servi pour retenir certains mots en arabe d'après leur forme générale. Curieusement, je ne m'en suis pas servi pour la sténo, mais la situation que vous décrivez est particulière. En tout cas c'est une façon originale de retenir un mot !

J'attends avec impatience les autres témoignages.

Très bonne journée

Yvon Bourlès
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 518
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 10 Sep 2010 9:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,

Merci à Anna pour ces réflexions intéressantes.

C'est vrai que ça devient rapidement une manie, de transformer tous les mots en sténogrammes : pour ma part, quand je m'ennuie dans le métro, je transforme mentalement toutes les inscriptions des affiches en sténo ! Cette pratique constante permet d'ailleurs de bien se rappeler les règles, car il est fréquent de tomber sur des mots illustrant des points particuliers de la méthode.

Sans rien connaître des langues orientales, il me paraît assez logique qu'on ait inventé une façon de les écrire plus rapide que l'ordinaire. Si le besoin s'en est fait sentir dans les langues occidentales, pourquoi pas dans les autres ?

Je n'ai jamais tenté d'apprendre quelque chose en utilisant la sténo comme moyen mnémotechnique, mais je conçois fort bien que cela puisse renforcer la mémoire visuelle. Pour des noms propres, par exemple, cela me semble assez bien adapté. A essayer, donc... !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 603
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Ven 10 Sep 2010 11:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Anna, pour ces considérations très intéressantes.

1) Comme nous tous, il m'arrive parfois de me mettre à visualiser des mots en sténo, mais ce n'est pas une obsession (bizarrement, cela m'arrive plutôt en essayant de m'endormir : une façon de compter les moutons, je suppose ?). Laughing

2) Je suis malheureusement totalement ignorante au sujet de possibles tachygraphies des langues orientales.

3) Ton idée d'utiliser la sténo comme moyen mnémotechnique est très intéressante, merci pour le tuyau : je retiens le concept et j'essaierai de l'appliquer pour voir si c'est efficace chez moi (comme Yvon, j'ai une mémoire plus visuelle qu'auditive, et j'ai d'ailleurs l'impression que c'est le cas d'une majorité de personnes).

Amitiés à tous et à bientôt,
Fanchon.
_________________

http://www.musique-ancienne.fr/stenographie
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Anna



Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 5
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Ven 10 Sep 2010 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! Merci pour vos réponses ! ça fait plaisir d'être entendue ! Very Happy
Enfin bon, je ne m'attends pas à recevoir des réponses par dizaines...

A propos de cette mémoire visuelle, aujourd'hui encore je m'en suis servi : comme c'est la rentrée on ne connaît personne et c'est difficile de retenir les noms de la quarantaine d'élèves de la classe, alors la sténo est plutôt pratique ! Smile

Allez, à bientôt !
Anna.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marzikill



Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 9

MessagePosté le: Ven 24 Sep 2010 6:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

À propos de ta seconde question : en effet, il existe des systèmes sténographiques propres aux langues japonaises. C'est d'ailleurs un livre japonais qui m'a fait découvrir la sténo, une très belle histoire d'amour entre un sténographe et une japonaise. Amours en marge, de Yoko Ogawa.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 518
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Lun 27 Sep 2010 9:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Marzikill,
Merci pour cette précision. Comment se passe votre apprentissage de la sténo ? Etes-vous content de vos progrès ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marzikill



Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 9

MessagePosté le: Mar 28 Sep 2010 6:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'y suis remis après une longue (trop longue) période d'abstinence. Désormais, je travaille un peu chaque soir, et il faut bien avouer qu'il n'y a que cette méthode qui soit la bonne. Les règles rentrent plus vite que la première fois, et je commence à tracer mes sténogrammes avec un peu plus d'assurance. Je compte bien maîtriser les règles d'ici une semaine ou deux, pour pouvoir me consacrer pleinement à la métagraphie.

J'ai encore quelques doutes, notamment sur des mots contenant "eu", mais sténographiés sans (exemple : "remis"…).

Merci de votre attention.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 518
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Mer 29 Sep 2010 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Courage, mon ami, vous avez trouvé la meilleure façon de travailler : régulièrement ! Un peu chaque jour, même dix minutes, c'est très bien.
Quand les mots contiennent un "e" simple, la voyelle n'est jamais marquée en sténo. Elle ne l'est que si les mots s'orthographient "eu". Si vous avez d'autres problèmes, n'hésitez pas à m'en faire part dans la partie Duployé du forum.

En attendant, vous pouvez toujours essayer, comme Anna, de retenir des noms par la sténographie. Aviez-vous pensé à ce moyen mnémotechnique ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Mar 15 Nov 2011 12:52 pm    Sujet du message: Expériences mentales du sténographe Répondre en citant

Je découvre tardivement les observations d'Anna.

1) Sur la sténo en chinois et en japonais, j'ai posté des informations récemment.

2) J'ai contacté très récemment un spécialiste de psychologie cognitive qui travaille sur l'écriture (courante),
mais il m'a indiqué ne pas connaître de travaux sur la reconnaissance (humaine, pas par les logiciels
de reconnaissance automatique) des sténogrammes. C'est un sujet qui semble avoir échappé aux chercheurs.
Et comme la sténo est actuellement socialement moribonde en Europe et en Amérique du nord, on voit mal
des chercheurs demander des crédits pour des études qui seraient considérées comme bizarres (et il faut trouver
les bons sujets d'expérience). Cela s'étend à d'autres types de recherches sur la sténographie, malheureusement.
Il y a un domaine passionnant qui est, à ce que je crois, totalement en friche. Peut-être serait-on pris au sérieux,
à l'extrême rigueur, si on essayait de lancer un programme de recherche sur certains aspects du fonctionnement mental
des sténotypistes.

En tout cas, pour parler de manière un peu vague, on constate que nous disposons d'une mémoire sonore,
d'une mémoire visuelle, et d'une mémoire gestuelle. Les pianistes se servent des trois (sons de la musique, partition,
séquences de gestes). L'écriture courante aussi, puisque n'importe quel mot, comme, "seau", évoquera
1) une structure sonore que je note /so/, mais qui sera une syllabe sonore dans la tête, 2) une structure orthographique "seau",
3) une trace mémorielle de la séquence gestuelle nécessaire pour tracer "seau" en écriture manuscrite courante, et,
bien entendu, une masse d'informations sur "seau" : son ou ses sens, sa catégorie grammaticale (c'est un nom),
une estimation grossière de sa fréquence (ni rare ni très courant aujourd'hui, en tout cas en milieu urbain),
les collocations dans lesquelles "seau" entre ("un plein seau", "un seau d'eau", "vider un seau", "remplir un seau", etc.),
des évocations de mots analogues par la sonorité, la graphie, le sens, et d'autres choses.

La personne francophone qui apprend ou maîtrise la sténo dispose d'un système supplémentaire qui vient doubler
le français oral et écrit, et entre ces deux systèmes se créent des connexions compliquées. Il me paraît normal
(et d'ailleurs souhaitable) que le genre d'expériences décrites par Anna se produisent. De même si j'apprends
une langue étrangère, je vais, en voyant une table, me dire "Tiens, comment on dit 'table' dans la langue X ?".

Un apprenti sténographe, ou même quelqu'un qui regarde un peu comment fonctionne une méthode sans envisager
nécessairement de la maîtriser convenablement, se surprendra inévitablement à tracer des sténogrammes dans l'air,
ou sur un tableau imaginaire dans sa tête. Quand je n'arrive pas à m'endormir, je peux essayer de tracer mentalement
des sténogrammes, comme le fait Fanchon. Là, je peux m'apercevoir que je n'ai pas encore bien maîtrisé telle règle.
J'ai vu sur un site brésilien, je crois, la description de la manie de certains étudiants de sténographie, qui tracent en sténo
dans le vide les inscriptions des pancartes, panneaux publicitaires et autres qu'ils rencontrent sur leur parcours.
Là, contrairement à l'amusement de Fred dans le métro, qui reste dans l'enclos de son esprit, l'étudiant trace vraiment
les sténogrammes avec son index, sur un papier imaginaire, sans se préoccuper d'éventuels regards interrogateurs
ou amusés des passants. Mais si on est passionné, on ne doit pas avoir peur de passer pour un original.

S'agissant de la mémoire, je rappelle enfin au passage qu'Aimé Paris, un de ces hommes curieux et philanthropiques
qui sont morts dans le besoin, s'était intéressé aussi bien à la sténographie qu'à la mnémotechnique,
dans les deux cas avec bonheur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com