Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sténographie et techniques matérielles
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Lun 31 Oct 2011 11:38 pm    Sujet du message: Conseils pratiques d'Acosta & Navarro (1905) Répondre en citant

Fernando Hiraldez de Acosta & Bernardo Navarro, deux sténographes cubains, publient en 1905
à New York La Fonografia espanola. Leur système provient du Cubain Enrique Luis Orellana,
dont le système provient de Marti, créateur d'un système sans renforcement.
http://www.archive.org/stream/lafonografiaespa00hiraiala#page/n3/mode/2up

Avant même de donner leur alphabet et d'entrer dans l'exposé de la méthode, ils commencent,
pages 1 à 3, par des considérations pratiques, de technique matérielle : le papier, le lignage, le cahier,
la plume, le crayon, la façon de tenir plume ou crayon.

Je résume :

Si on utilise la plume, le papier doit être satiné, mais si on utilise le crayon, il vaut mieux un papier
un peu rugueux. Utiliser du papier ligné. Le carnet peut servir de support si on ne dispose pas de table.
Mais dans la sténographie judiciaire et parlementaire ces carnets ne conviennent pas, car ils rendent difficile
d'écrire sur le tiers inférieur de chaque page. Dans ce cas-là, mieux vaut utiliser par exemple
des feuilles volantes que l'on aura pris soin de numéroter au préalable. Prévoir à l'avance une provision de papier.

N'écrire que d'un côté, surtout si on utilise une plume. Tenir la feuille de la main gauche pour être prêt
à former le pli de la partie inférieure de la feuille, du même côté. On peut alors tourner rapidement
et commencer à écrire sur la feuille suivante sans perdre de temps.

Pour ce qui est de la plume, les spécialistes ne son pas arrivés à se mettre d'accord sur le meilleur instrument.
Marti a inventé une plume, dont il s'est servi lui-même pendant longtemps, mais qui n'a pas connu le succès,
car son emploi est fatigant et le conduit risquait de se boucher. Mais il faut préférer la plume au crayon.
Les sténographes espagnols utilisent exclusivement le crayon, mais la mine s'use et les tracés peuvent s'effacer.
En tout cas il faut savoir utiliser les deux types d'instruments, et en avoir une réserve prête. Les crayons
doivent être taillés aux deux extrémités.

La plupart des sténographes tiennent leur plume ou leur crayon comme pour l'écriture usuelle, mais certains
préfèrent les tenir entre l'index et le majeur, tout en maintenant l'objet en place avec le pouce. On fera comme on
le juge bon, mais il est impératif de tenir la plume ou le crayon en disposant ses doigts aussi bas que possible,
afin de maîtriser le mouvement de l'instrument, afin d'éviter des tracés d'ampleur excessive.

Je reproduis ci-dessous l'original espagnol.

DE LOS UTENSILIOS PARA LA FONOGRAFIA
MODO DE EMPLEARLOS

1. El papel. Cuando se usa la pluma, el papel debe
tener una superficie satinada y ser de cuerpo regular para
que aquella, en su marcha rapida y violenta, no lo taladre,
y para que la tinta no lo traspase ; debe cuidarse de que
no sea estoposo para que no se agarre a la pluma y para
que no cale o se rezuma.

Si se emplea el lapiz, debera ser el papel bastante
aspero, para impedir que el lapiz se deslice sobre la super-
ficie, trazando rasgos que no obedezcan a la voluntad del
operador.

2. El pautado. El papel debe ser de doble raya o papel
pautado ; para el estudio y practica de la Fonografia in-
tegral se emplea un pautado de 3 milimetros de ancho,
con una separacion o espacio de 10 milimetros entre ren-
glon y renglon. Algunos estenografos emplean una pauta
mas estrecha, que no conviene a la facilidad de la escri-
tura integral y que es propio de la Fonografia comercial y
de la superior.

3. Cuadernos. Esta muy generalizado el uso de los
cuadernos, que permiten conservar, en el orden en que se
han tornado, las notas fonograficas. Es el procedimiento
mas adecuado para el servicio de oficinas y para las infor-
maciones periodisticas y comerciales, porque el cuaderno,
en estos casos, puede desempefiar las funciones de mesa,
ya que no siempre se dispone de lugar acomodado para
tomar esas notas.

Pero su empleo en los servicios judiciales y parlamen-
tarios y, en general, de asambleas, es per judicial, porque
la elevacion del cuaderno no permite escribir bien, sobre
todo en el tercio inferior de cada pagina. En estas oca-
siones es preferible el uso de cuadernos de 5 a 10 hojas
o bien de cuartillas sueltas, que deben numerarse por
anticipado.

El estenografo debe ir siempre provisto de libreta o de
papel suficiente para el trabajo que ha de desempenar.

Conviene escribir unicamente en una sola cara, sobre
todo si es con pluma, y teniendo cogida la cuartilla con la
mano izquierda por el doblez que debe hacerse al papel
en la parte inferior del mismo lado, a fin de separarlo rapi-
damente al concluirla y comenzar a escribir en la siguien-
te sin perdida de tiempo.

4. La pluma. No han logrado los autores y los prac-
tices ponerse de acuerdo acerca del instrumento que llena
mejor los fines de nuestro arte.

La pluma inventada por Marti, por el descrita en su
obra y que se uso por largo tiempo, fue desechada, a pesar
de la perfeccion con que llego a construirse, porque, si
bien ahorra el mojarla, el hecho de llevar la tinta en su
interior, cansaba la mano con su peso ; suelta, ademas,
borrones al menor descuido, y, a veces, inutiliza el trabajo
del taquigrafo en el momento mas precise, bien porque se
obstruye el conducto, bien por cualquier otra causa.

A pesar de estos inconvenientes, hoy vuelve a usarse,
ya sea de fuente o pluma, ya sea de alambre finisimo que
hace las veces de aquella ; y como se fabrican tintas claras
y de color fijo y puede tenerse reserva de dos o mas plu-
mas, lo mismo que de lapices; como, ademas, ofrecen la
ventaja de que, una vez preparadas, tienen una dura-
cion inmensamente mayor que los lapices, y la escritura
es clara y no presenta los inconvenientes de la parte bo-
rrosa del lapiz cuando ha perdido su finura, la pluma ha
recobrado sus prestigios y esta generalizandose extraordi-
nariamente.

5. El lapiz. Los taquigrafos espafioles usan casi ex-
clusivamente el lapiz, que parece responder mejor a los
esfuerzos de la escritura veloz ; en la escritura integral
es mas adecuada la pluma, que no requiere los cuidados
del lapiz, ni el cambio de este cuando la punta se desgasta ;
ademas se trazan con ella los monogramas de modo mas
legible y sobre todo mas indeleble.

El buen estenografo debe conocer el empleo de los dos
medios de escritura, pluma y lapiz. Si emplea el lapiz,
debe proveerse de cierto numero de estos, llevarlos bien
afilados por ambos extremes y cambiarlos en el momento
en que se desgaste algo la punta. Los que usen la pluma,
es conveniente que lleven tres dispuestas para usarlas en
caso necesario.

6. Del modo de coger la pluma o el lapiz. La mayor
parte de los taquigrafos coge la pluma o el lapiz del mismo
modo que para la escritura comun. Otros prefieren colo-
carlos entre el indice y el de enmedio, manteniendolos en
su debida posicion con el pulgar.

Cualquiera de los procedimientos es aceptable ; el este-
nografo puede escoger el que mejor le cuadre, procurando
siempre sujetar la pluma o el lapiz lo mas abajo posible,
a fin de dominar del todo el movimiento del instrumento
y poder reducir a sus limites naturales la extension de los
trazos en los signos fonognificos.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Jeu 03 Nov 2011 10:15 am    Sujet du message: Conseils de Stief Répondre en citant

Helmut Stief, le créateur de la Stiefografie allemande, prodigue les conseils classiques :

http://stenografie-stiefografie.beepworld.de/schreibhaltung.htm

1) On écrit avec ses doigts. "Celui qui bouge toute la main en écrivant, n'écrit pas, il dessine".

2) Eviter d'appuyer à l'excès. Il ne faut pas appuyer avec son index, parce qu'alors ça vous force
à exercer une contre-pression avec le médium et le pouce.

3) Les tracés, courbes ou anguleux, sont opérés par des mouvements de l'index et du médium,
le pouce servant uniquement de support.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Jeu 03 Nov 2011 2:35 pm    Sujet du message: Deux barres verticales en Maron Répondre en citant

Les deux barres verticales en sténographie Maron servent à introduire
une citation, m'informe Waldir Cury, que j'ai interrogé à ce sujet.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Mer 23 Nov 2011 10:38 am    Sujet du message: Technique renforcements Répondre en citant

Paradoxal et astucieux :

La sténographie Pitman fait un usage systématique du renforcement. D'où angoisse : que faire avec la raréfaction des plumes à l'ancienne, les stylos modernes n'étant pas très adaptés ?

Réponse ici :
http://pitmania.com/lessons/01_words/

Le stylo-bille convient très bien, spécialement si la pointe est un peu grosse, et si le papier a un minimum de souplesse, une surface pas trop lisse. Seulement il ne faut surtout pas garder les habitudes normales : pression normale pour tracés fins, et appuyer comme un sourd pour tracés épais. Il faut acquérir des habitudes de pression nouvelles : on doit se débrouiller pour appuyer plus légèrement que la pression normale quand on veut produire des tracés minces, et on appuie à pression normale pour produire des tracés épais.

"A ballpoint also works really well. Here’s the trick with a ballpoint – DON’T try to press down hard to produce thick lines. Instead, press down more lightly than normal to produce thin lines, and use normal pressure to produce thick ones. Medium or broad tipped ballpoint pens work best. You’ll also need to be writing on a surface with some give, like a notepad. It’s hard to get much variation in lines writing on a hard surface."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fred



Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 529
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: Jeu 24 Nov 2011 12:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si en plus de la précision, il faut penser à la pression du stylo, alors là, ça relève vraiment de l'exploit. Chapeau à ceux qui y arrivent !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mttiro



Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 362

MessagePosté le: Mer 14 Déc 2011 1:23 pm    Sujet du message: Conseils de Pierre Hugon Répondre en citant

Conseils de Pierre Hugon :

"Pour limiter le déplacement horizontal, sténographier sur des feuilles de largeur réduite (par exemple la largeur des blocs couramment vendus dans le commerce).

Pour éviter le déplacement vertical, faire monter le papier sur lequel on écrit, à l'aide de la main gauche, de façon à avoir toujours la ligne d'écritures sous la main droite sans être obligé de déplacer l'avant-bras droit.

S'habituer, dès le début, à tourner rapidement avec la main gauche, les feuilles du bloc sur lequel on écrit".

Pierre Hugon, Cours de Métagraphie (Système Duployé-Institut), Etabli d'après les décisions du Congrès Duployen de Bourges (Août 1926). 2ème édition, Bordeaux, sans date (probablement fin 1926, ou 1927).

Piere Hugon était à l'époque chef du service sténographique du journal La Petite Gironde à Bordeaux, et professeur à l'Ecole supérieure de commerce de Bordeaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Autres systèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com