Forum du petit sténographe Index du Forum Forum du petit sténographe
Forum d'échange et d'entr'aide autour de la sténographie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le roman d'une sténographe. Qui connaît ce manuel ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Textes-Discussions en sténo
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Mar 07 Juil 2009 2:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Page 45 :



Traduction :

travailler sans être trop obsédée par ses pensées. Quand elle s'avisa de consulter sa montre, elle constata qu'elle avait laissé passer l'heure d'aller déjeuner et que le moment était venu pour elle de se rendre au palais de justice. Loin de regretter de s'être privée d'un repas (en vérité elle avait perdu tout appétit depuis quelques jours) elle en éprouvait une espèce de satisfaction. Comme le temps consacré au travail passe rapidement dit-elle et comme la tache la plus humble lorsqu'on l'a comblée consciencieusement chasse les plus obsédantes, les plus douloureuses pensées.
Une demi-heure plus tard, elle arrivait au palais de justice et prenait place seule cette fois sur le banc de chêne en face de la porte donnant dans le cabinet du juge d'instruction.

Monsieur Chalard était déjà installé à sa table toutes les pièces du dossier de l'affaire de la rue de Bernes étalées devant lui. Il les pressait fébrilement, laissait quelques lignes ici, quelques lignes là l'appelaient, une annotation ailleurs revenait au document /(libellaient une annotation ailleurs, revenaient au document... ) qu'il consultait tout à l'heure. Éprouvé, l'honorable magistrat montrait une activité dont était surpris Monsieur Suret qui de temps en temps levait sa tête laineuse des paperasses sur lesquelles il était penché pour couler entre ses paupières enflammées un regard dans la direction de son chef. C'est que Monsieur Chalard était débordé, dépassé par les événements. Cette affaire venait de lui causer la plus grande surprise de sa carrière. Quand après avoir reçu la seconde déposition de François Roget il avait émis l'hypothèse de la culpabilité de Monsieur Duchâtel puis celle que l'ingénieur et Gustave Fiquemont ne constituaient qu'une seule et même personne il n'y croyait pas vraiment et s'il avait dicté à son greffier le communiqué que la presse reproduisit le lendemain c'était pour obéir à son instinct sportif, pour donner aussi une pâture à la curiosité de ce bon public parisien, objet de sa sollicitude, à l'attention duquel il ne laissait jamais passer une occasion de se rappeler. Enfin on l'a vu, Monsieur Chalard considérait que pour le cas ou Monsieur Duchâtel serait innocent, ce communiqué inciterait peut-être le coupable à supposer que la justice errait et par conséquence à commettre assez d'imprudence pour qu'on put l'arrêter. Or, voici que contre toute attente, que contre tout espoir, la publication de ces quelques lignes avait amené au cabinet du juge un individu qui apportait des renseignements si précis, si troublants que n'importe qui se serait écrié en les enregistrant : aucun doute c'est Monsieur Duchâtel qui le soir du 20 décembre se fit conduire un peu avant 20 h 00 de la place de la Madeleine à l'angle des rues de berne et de Pétrograd où il est descendu après s'être fixé une barbe postiche. Or, il résulte des dépositions de la concierge que le voleur est arrivé au 21 de la rue de Berne à 20 h 00. D'autre part, le coupable connu sous le nom évidemment emprunté, Gustave Fiquemont est représenté par les renseignements de source française comme portant une barbe et dans les signalements d'origine étrangère comme entièrement rasé, ce qui atteste qu'il portait parfois une barbe artificielle. Donc, Duchâtel et Gustave Fiquemont ne sont qu'une seule et même personne et c'est l'ingénieur lui même qui ayant pris le 20 décembre les apparences sous lesquelles il s'était constamment présenté à sa concierge du 21 de la rue de Bernes, s'est volé lui même. Bien que les mobiles du vol n'apparussent point au magistrat, bien qu'il ne comprit pas quel intérêt Monsieur Duchâtel avait eu à se cambrioler
_________________
Sténographiquement votre,


Dernière édition par Dannie le Mer 23 Sep 2009 7:46 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Ven 04 Sep 2009 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

C'est la rentrée, et mes problèmes de connexion m'empêchent de bien participer au forum (de temps en temps j'ai 10 petite minutes d'internet).
Voici avec un retard monumental ma relecture du chapitre IX et, si on veut vraiment chercher la petite bête, il n'y a qu'une phrase que l'on pourrait corriger… ou pas !

Nous avions publié, il y a quatre jours, une information relative au vol d'argent et de document commis dans les circonstances que nous avions longuement ( j'hésite quand même : ton choix me semble tout aussi pertinent)
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Lun 07 Sep 2009 4:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Yvon,

Tu as l'oeil et tu as raison. En effet, on doit lire "ion" à la fin puisqu'il est écrit clairement "avions" dans la phrase qui suit.

J'espère que tu pourras continuer les corrections avant que je continue la traduction. Monique a eu la gentillesse de m'adresser la suite il y a quelques jours. Je vais devoir dégager un peu de temps pour la suite du roman. c'est un excellent exercice mais il faudra encore patienter quelques jours que la rentrée des classes soit devenue routine. Mon petit dernier est entré en CP cette année et ma petite troisième en 5ème. Que de livres à couvrir ^ ^

A bientôt.

Dannie

_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fanchon



Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 629
Localisation: France (Seine et Marne)

MessagePosté le: Lun 07 Sep 2009 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dannie a écrit:
Mon petit dernier est entré en CP cette année et ma petite troisième en 5ème. Que de livres à couvrir ^ ^


Bravo pour la relève, et bonne année scolaire à tes chères têtes blondes !
A bientôt,
Fanchon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Mar 08 Sep 2009 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Fanchon,

Oui, quatre têtes blondes ou presque ^ ^ En fait, seule ma fille est blonde aux yeux bleux. Chercher l'erreur... Elle tient ça de ma grand mère maternelle. Ces caractéristiques ont sauté deux générations avant de réapparaitre. Quelle chance pour elle.

A bientôt.

Dannie

_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Après la rentrée de nos chers têtes blondes, voici la rentrée sténographique avec la lecture de notre roman.

Nous étions restés à la page 46.

Je vous laisse un peu de temps pour tenter une traduction avant de la mettre en ligne.

Bonne traduction à tous.

Dannie



_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Lun 21 Sep 2009 4:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Ça y est, je reviens et je vais tenter d'écluser mon retard !
Je n'en suis qu'à la page 44 et je veux bien une petite pause pour découvrir moi-même la page 46 !
Pour cette page 44, je n'ai trouvé qu'un petit détail :
pour voir où allait mon déguisé mais alors je n'ai pas donné suite à cette idée il n'y a pas "alors" dans la version en sténo

En ce qui concerne le mot "station" pour stationnement je ne vois pas d'autres lectures. En fait lorsque l'on lit des texte de cette époque, pourtant pas si lointaine, on est surpris du nombre de mot et d'expressions qui ont bougé !
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Mar 22 Sep 2009 8:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour tes corrections. J'espère que la rentrée s'est bien passée pour toi aussi.

A bientôt.

Dannie

_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Mar 22 Sep 2009 12:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

La rentrée se passe tout doucement, même un peu trop tranquillement à mon goût, mais enfin…

Pour la page 45 voici ce que j'ai vu :
et comme la tâche la plus humble lorsqu'on l'a comblée consciencieusement chasse les plus obsédantes, les plus douloureuses pensées
Il les pressait fébrilement, laissait quelques lignes ici, quelques lignes là libellait une annotation ailleurs je ne suis pas certain de cette proposition, la tienne convient aussi
Enfin, on l'a vu Monsieur Chalard considérait que pour le cas ou Monsieur Duchâtel serait innocent
aucun doute c'est Monsieur Duchâtel qui le soir du 20 décembre se fit conduire un peu avant 20 h 00
Bien que les mobiles du vol n'apparussent point au magistrat


En tout cas bravo, car la lecture n'est pas facile : le vocabulaire est riche, les liaisons nombreuses et les incompatibilités également !
On va voir si je fais aussi bien que toi pour la page 46 !

Yvon
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Mar 22 Sep 2009 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me lance donc pour la page 46 :

… lui-même, et comment surtout il avait réussi à jouer durant des mois le rôle singulier et compliqué qu'il avait assumé. Il n'hésita pas à tirer des conclusions qu'on a lues et qui d'ailleurs s'imposaient à qui examinait les faits et les rapprochait les uns des autres, mais plus encore par la culpabilité de l'ingénieur maintenant indéniable à ses yeux, monsieur Chalard pourtant difficile à impressionner était émerveillé, déconcerté même par la façon dont cette culpabilité lui avait été révélée. N'avait-il pas suffit, en effet, de la publication dans la presse d'un court communiqué dont, à vrai dire, son auteur n'attendait rien de si précis, ni surtout de si rapide ? Et c'est parce que l'enquête qu'il menait sans hâte, selon sa coutume, venait presque malgré lui de faire un immense progrès, que monsieur Chalard était était si affairé. Il rassembla d'un geste brusque toutes les pièces éparpillées devant lui et les reclassa méthodiquement. En prenant la lettre adressée du Caire par monsieur Duchatel à Yvonne Pierrard et qu'il s'était fait remettre par la jeune fille, il se rappela qu'il n'avait pas encore eu le loisir de la parcourir. Sans doute d'ailleurs ce document n'offrait-il pas un grand intérêt, toutefois la lecture en était indispensable. Dès les premiers mots, le magistrat fut surpris par le ton courtois, presque affectueux sur lequel l'ingénieur écrivait à sa secrétaire. Cette familiarité d'un patron à l'égard d'une employée le choqua, lui parut suspecte. Suspecte aussi la façon dont l'auteur de la lettre faisait son deuil de la perte d'un demi million et la phrase relative au vol des plans du canon n'était-elle point singulière : pourquoi l'ingénieur montrait-il une telle certitude que personne ne retrouverait ces plans. Il savait donc qu'il était en lieu sûr et ces mots "quant au voleur… il est loin." ne signifiaient-ils point "Il est en ce moment au Caire et jamais plus il ne reviendra en France et ceci encore : "soyez calme, ne vous laissez pas impressionner par l'appareil de la police et celui de la justice" ne devraient-ils pas être traduits comme suit : "Ne vous [coupez?occupez?] pas, ne me trahissez pas, jouez serré". C'était l'évidence même voyons. D'autre part, quel sens donner à cette phrase : "vous serez bientôt déchargée du soin de me représenter devant la police et la justice puisque que je m'embarque dans quelques jours pour la France", si ce n'est "échappez-vous dès que vous pourrez et venez me rejoindre" ? Quant aux derniers mots, ils avaient un sens assez net pour qu'ils fussent inutiles à préciser "alors je pourrai de vive voix vous remercier mieux que je ne saurais le faire ici d'un dévouement dont je n'ignore pas le prix". Monsieur Chalard se frotta les mains :
- Je le tiens, prononça-t-il à voix haute, et je tiens aussi la donzelle. Joli doublet en vérité ! C'est le gros Jovanne qui va en faire une tête. Le greffier livide, croyant que son chef lui donnait un ordre leva sa tête laineuse.
- Monsieur le juge, demanda-t-il
Le magistrat lui jeta un regard courroucé : Dispensez-vous je vous prie de prendre l'initiative de m'adresser la parole. Il relut la lettre en hochant la tête, il prit machinalement la carte sur laquelle Yvonne Pierrard avait écrit quelques mots de pure politesse et qui ne lui semblait présenter aucun intérêt. Monsieur Chalard réfléchissait. Il préparait mentalement les questions qu'il allait adresser à la secrétaire de l'ingénieur et ce faisant, tournait entre ses doigts le petit rectangle de bristol [agrafé/griffé?]
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles


Dernière édition par lepetitstenographe le Lun 28 Sep 2009 1:11 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Mer 23 Sep 2009 10:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et c'est reparti pour notre roman ^ ^
J'ai noté quelques différences entre nos deux traductions :


Ligne 4 : Je pense qu'il s'agit du mot "déconcerté" et non des mots "de considérer"

Ligne 7 : remplacer "étai tsi" par "si"

ligne 8 : remplacer "Chalard" par "Duchatel"

ligne 15 : ajouter "police et celui de la" avant le mot justice

et remplacer "devrait" par "devait"

ligne 16 : j'ai pensé au mot "accablez" au lieu d'occupez/coupez"

ligne 17 : remplacer "parce que" par "puisque" j'embarque


Merci d'avoir pris un peu de temps pour cette lecture. Je mets la suite en ligne dès que je peux.

A bientôt.

Dannie

_________________
Sténographiquement votre,


Dernière édition par Dannie le Lun 28 Sep 2009 4:09 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 1:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien, on va dire que je j'ai perdu pendant les vacances !
J'ai fait les corrections, mais je ne voit toujours pas pour la ligne 16 : on ne peut pas lire "accablée", car le signe KePe ne peut se lire KeBle que dans les sténogrammes d'au moins trois syllabes exprimées (sans tenir compte du point initial). A moins que la règle n'aie changé, je ne pense pas que l'on puisse retenir ta proposition, qui pourtant convient mieux que les deux autres !
A bientôt

Yvon
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 4:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu a raison c'est pas accablez ^ ^ dommage c''était sympa comme ça.

On peut lire aussi : équipez, écopez, copier ; mais pour le sens ... Coupez serait le mot qui conviendrait le mieux. J'ai vu dans le dictionnaire qu'il pouvait être employé pour : "se dévoiler, se contredire, se trahir, échapper, se dérober, se soustraire"

A bientôt.

Dannie

_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dannie



Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 236
Localisation: SEINE MARITIME

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je mets en ligne la page 47. Encore du suspense ! Pauvre Yvonne...

A bientôt.

Dannie




_________________
Sténographiquement votre,
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lepetitstenographe
Site Admin


Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 644
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci ! Je me lance, en espérant être plus doué que la dernière fois…

… lorsque son regard qui, jusque là avait été un peu vague, brilla soudain d'un éclat extraordinaire. Une fois encore, le magistrat, fouilla fébrilement le dossier dont il sortit une grande feuille blanche sur laquelle il se pencha.
- De mieux en mieux, murmura-t-il, comme tout s'explique, comme tout s'éclaire maintenant !
Il épingla la carte d'Yvonne Pierrard à la feuille qu'il venait d'examiner.
- Monsieur Suret, dit-il d'un ton impérieux, veuillez faire entrer le témoin.
Et pendant que le greffier se précipitait afin d'exécuter l'ordre qu'il venait de recevoir, monsieur Chalard s'affaissa dans son fauteuil paupières baissées, mains croisées. Sur la muette invitation de monsieur Suret, Yvonne s'assit et attendit que le magistrat lui adressât la parole. Un certain temps se passa, puis de sa voix de moribond, monsieur Chalard prononça :
- Eh bien mademoiselle ?
LA jeune fille regarda le juge avec surprise : que signifiait cette première question ?
- Eh bien mademoiselle ? reprit monsieur Chalard un peu plus haut.
Tout à fait décontenancée, Yvonne Pierrard hésita, puis :
- J'attends votre question monsieur, et je suis prête à y répondre.
- Voilà qui va le mieux du monde en vérité. Avez-vous reçu des nouvelles de monsieur Duchâtel ?
- Non monsieur.
- Vous ne savez pas quand il doit revenir ?
- Je vous ai communiqué la dernière lettre qui m'est parvenue et par laquelle il m'annonçait son prochain embarquement.
- A quelle destination ?
- A destination de la France.
- Vous êtes absolument certaine que monsieur Duchâtel rentre en France ?
Yvonne Pierrard vacilla :
- Comment pourrais-je en douter, monsieur le juge ?
Monsieur Chalard poussa un petit grognement et demanda d'un ton doucereux :
- Vous n'avez pas l'intention d'aller retrouver le voyageur au Caire… au Caire ou ailleurs ?
- Je ne comprends pas le sens de votre question.
- Qu'importe, répondez-y par "oui" ou par "non".
- Non monsieur.
- Autre chose : est-ce que la lettre que vous m'avez remise ne serait pas écrite dans un langage conventionnel, en d'autres termes, n'aurait-elle pas pour vous seule un sens différent de son sens apparent ?
La jeune fille, qui sentait la colère et l'indignation la gagner dut faire effort pour ne pas éclater :
- Non monsieur, répondit-elle posément.
- Bien, nous y reviendrons. Autre chose encore : vous êtes bien convaincue désormais comme moi-même, comme tous les parisiens depuis qu'ils ont lu les journaux d'aujourd'hui que si le vingt décembre monsieur Duchâtel n'a pas dîné chez Larue, c'est qu'il avait de bonnes raisons pour ça… d'excellentes raisons !
- Je les ignore monsieur.
- Et moi je ne les ignore plus mademoiselle.
Monsieur Chalard se redressa, posa les coudes sur la table, et d'une voix forte, bien scandée :
- Monsieur Duchâtel a pris un taxi place de la Madeleine, il s'est fait conduire au coin des rues de Berne et de Pétrograd. Pendant le parcours il s'est mis une barbe postiche et c'est ainsi accoutré qu'il s'est rendu rue de Berne où il était connu de la concierge sous le nom de Gustave Fiquemont. Il est entré dans le petit rez-de-chaussée dont il était locataire, a percé le mur, a pénétré ainsi dans ses bureaux du numéro vingt-trois, a pratiqué une ouverture au chalumeau oxydrique dans son coffre-fort, s'est cambriolé lui-même et puis est revenu bien tranquillement rue Royale où son chauffeur le trouva devant chez Larue.
- Monsieur le juge, s'écria Yvonne, monsieur le juge ! Comment pouvez-vous penser…
- C'est l'évidence même, mademoiselle. Les faits, les enquêtes, les dépositions des témoins, les renseignements puisés à des sources que vous n'avez pas à connaître, tout accuse monsieur Duchâtel.
- Mais c'est impossible monsieur le juge, haleta la jeune fille dont les mains jointes étaient tendues dans la direction du magistrat, quelle explication pourrait-on donner
_________________
http://perso.wanadoo.fr/lepetitstenographe
http://www.facebook.com/pages/Le-petit-st%C3%A9nographe-page/126536060749301
http://www.facebook.com/group.php?gid=170961071494
http://www.facebook.com/yvon.bourles


Dernière édition par lepetitstenographe le Lun 05 Oct 2009 4:50 pm; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du petit sténographe Index du Forum -> Textes-Discussions en sténo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivante
Page 12 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com